25 Lettres

Lettre 812 de Jacques Basnage Ă  Jean-Alphonse Turrettini

[Hollande] 12.04.1694 [12.04.]

Je ne me suis pas pressé

Basnage ne s'est pas pressĂ© de rĂ©pondre Ă  JA parce que Jurieu a promis d'envoyer au plus tĂŽt les deux tĂ©moignages; il soupçonne que cela doit servir Ă  JA pour ĂȘtre reçu Ă  quelques charges. Son ami s'en rĂ©jouit en attendant de savoir de quoi il s'agit. L'Ă©lection du prince de LiĂšge est incertaine; il semble que les efforts du cardinal de Bouillon [La Tour d'Auvergne] soient inutiles et que l'Ă©lection doive tomber sur le prince de Neubourg [Ludwich Anton de Wittelsbach-Neuburg]. La Hollande n'appu...

page 1

0428_812-1-2_ug68617_turrettini_file.jpg

page 2


0429_812-3-4_ug68618_turrettini_file.jpg

[Hollande] 12.04.1694 [12.04.]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.B.10

Silvera, Corrispondenza, p.135-140.


Je ne me suis pas pressé


Basnage ne s'est pas pressĂ© de rĂ©pondre Ă  JA parce que Jurieu a promis d'envoyer au plus tĂŽt les deux tĂ©moignages; il soupçonne que cela doit servir Ă  JA pour ĂȘtre reçu Ă  quelques charges. Son ami s'en rĂ©jouit en attendant de savoir de quoi il s'agit. L'Ă©lection du prince de LiĂšge est incertaine; il semble que les efforts du cardinal de Bouillon [La Tour d'Auvergne] soient inutiles et que l'Ă©lection doive tomber sur le prince de Neubourg [Ludwich Anton de Wittelsbach-Neuburg]. La Hollande n'appuiera pas l'Électeur de Cologne [Josef Clemens de Wittelsbach] parce qu'il pourrait devenir un ennemi trop redoutable. Pour ce qui est de la guerre, les troupes sont en repos comme si on Ă©tait en temps de paix et pourtant on fait de grands prĂ©paratifs; on lui Ă©crit de Flandres qu'il ne semble pas que la France soit ici trĂšs agressive. On n'attend pas encore le roi d'Angleterre [Guillaume III] qui ne viendra pas tant que l'affaire des subsides ne sera pas rĂ©solue. Le Parlement anglais a dĂ©cidĂ© de faire une loterie pour avoir de l'argent; chaque billet est de 10 piĂšces, le gros lot se monte Ă  1'000 de revenu pendant 16 ans, les autres auront un peu moins et les billets blancs auront le revenu de 10 piĂšces Ă  10%. Il n'y a pas grand chose de nouveau au niveau de la RĂ©publique des Lettres sinon le Nouveau Journal de Chauvin; le premier numĂ©ro a paru un peu sec et la disette des livres s'y fait sentir. Il n'y aura probablement pas de suite pour la BibliothĂšque universelle Ă  cause de la mort de Wolfgang; [Reinier] Leers portera Ă  Paris le De Pictura veterum de Du Jon. Bayle a fait une dĂ©fense de son livre sur les comĂštes [Additions aux pensĂ©es diverses] que l'on estime beaucoup; il semble que cela ait suspendu les procĂ©dures ecclĂ©siastiques Ă  son Ă©gard. Une nouvelle dispute a Ă©clatĂ© en Hollande et Basnage y a Ă©tĂ© impliquĂ© malgrĂ© lui. Il avait en effet prĂȘchĂ© sur un sujet ordinaire de morale – qu'il n'est permis de haĂŻr personne – mais sans faire aucune rĂ©fĂ©rence ni aux hĂ©rĂ©tiques ni Ă  la tolĂ©rance (sur quoi il n'a jamais prĂȘchĂ©). Des gens ont rapportĂ© Ă  Jurieu qu'il avait prĂȘchĂ© l'anabaptisme, dĂ©niant aux magistrats le droit de punir les criminels, Ă  l'Église celui d'excommunier les scandaleux et aux parents celui de chĂątier leurs valets et leurs enfants. Avant de se convaincre que les tĂ©moignages n'Ă©taient pas fiables, Jurieu avait prĂȘchĂ© publiquement la lĂ©gitimitĂ© de la haine Ă  l'Ă©gard des ennemis de Dieu et il rĂ©solut de publier ses sermons avec une apologie. L'ouvrage allait paraĂźtre quand on publia un petit livre [[P. Bayle], Nouvelle hĂ©rĂ©sie] qui accusait Jurieu de nouvelle hĂ©rĂ©sie. On a pensĂ© Ă  tort que Basnage, qui s'Ă©tait bien gardĂ© de se lancer dans cette querelle, en Ă©tait l'auteur et, pour se venger, Jurieu 1) a demandĂ© au Consistoire l'approbation de ses sermons et la condamnation du petit livre 2) a publiĂ© une feuille volante [RĂ©flexions sur un libelle] contre Basnage en tant qu'auteur du petit livre et contre son frĂšre [Henri Basnage de Beauval] sur la base d'anciennes accusations. Il prĂ©tendait avoir vu l'Ă©criture de Basnage chez l'imprimeur, ce qui est faux. Il l'a du reste reconnu par la suite mais il voulait le pousser Ă  aller plus loin dans la dispute. Malheureusement pour lui on n'a pas approuvĂ© ses sermons ni dĂ©clarĂ©e fausse la dĂ©claration contre lui. Basnage a rĂ©solu de ne pas rĂ©pliquer mais il est probable que son frĂšre n'en fera pas autant

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Hollande

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

0428_812-1-2_ug68617_turrettini_file.jpg

page 2


0429_812-3-4_ug68618_turrettini_file.jpg