5 Lettres

Lettre 803 de Claude Nicaise à Jean-Alphonse Turrettini

Villey-sur-Tille 28.03.1694

Je n'oserois... esperer

Nicaise prie JA d'excuser son long silence; il est également coupable à l'égard de Monsieur d'Avranches [Jean-Daniel Huet] auquel il doit réponse depuis plusieurs mois à une lettre obligeante qu'il lui avait envoyée ainsi qu'un compliment sur le désastre arrivé à ses livres et à ses manuscrits. Mais les indispositions fréquentes dont souffre Nicaise depuis quelques temps sont la cause de ces négligences. Il est surpris de n'avoir plus rien reçu de leur ami commun Toinard; il ne sait pas si Weren...

page 1

00305_803-1-2_ug68598_turrettini_file.jpg

page 2


00306_803-3-4_ug68599_turrettini_file.jpg

Lettre 803 de Claude Nicaise à Jean-Alphonse Turrettini

Villey-sur-Tille 28.03.1694


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.N.3

Budé, Lettres, II, p.326-329.


Je n'oserois... esperer


Nicaise prie JA d'excuser son long silence; il est √©galement coupable √† l'√©gard de Monsieur d'Avranches [Jean-Daniel Huet] auquel il doit r√©ponse depuis plusieurs mois √† une lettre obligeante qu'il lui avait envoy√©e ainsi qu'un compliment sur le d√©sastre arriv√© √† ses livres et √† ses manuscrits. Mais les indispositions fr√©quentes dont souffre Nicaise depuis quelques temps sont la cause de ces n√©gligences. Il est surpris de n'avoir plus rien re√ßu de leur ami commun Toinard; il ne sait pas si Werenfels, auquel JA a √©crit en sa faveur au sujet d'un paquet qu'il attendait de B√Ęle, s'est manifest√©. Nicaise a fait savoir √† Toinard qu'il fallait pour cela un passeport du roi [Louis¬†XIV] mais, depuis, il n'a pas eu de nouvelles. Il est vrai que Toinard est actuellement occup√© avec Bouhours et Hardouin qui ne le laisseront pas en paix tant qu'ils n'auront pas eu leur revanche; de m√™me les partisans de la version de Mons [Le Nouveau Testament, Mons, 1667] ne lui veulent pas que du bien. Nicaise a re√ßu une lettre des Pays-Bas qui parle de Toinard dans des termes outr√©s, disant qu'il n'y a aucun go√Ľt dans la critique qu'il a publi√©e [Discussion de la suite des remarques] et qu'il se m√™le de choses (la langue, la mani√®re de traduire l'√Čcriture) auxquelles il ne sait rien. Les gens d√©sint√©ress√©s parlent de lui diff√©remment et lui rendent justice; on se plaint du reste qu'il ne publie pas la r√©ponse de Noris √† Hardouin [Par√¶nesis] qu'il a entre les mains depuis un certain temps. Nicaise va lui reprocher cette lenteur; peut-√™tre attend-t-il que Noris devienne cardinal, de fa√ßon √† donner plus de poids √† la publication. Un correspondant de Nicaise lui √©crit du reste que Noris a en ce moment des probl√®mes puisqu'on a censur√© plusieurs propositions de son ouvrage [Historia pelagiana]. Ces attaques viennent de ceux qui craignent qu'il ne soit fait cardinal, le pape [Innocent XII] montrant maintenant de la bienveillance √† son √©gard. Nicaise a envoy√© √† Nicole un livre espagnol publi√© il y a cent ans [Gracian, Vida del alma] dans lequel figure une apologie o√Ļ l'auteur se d√©fend de l'accusation de qui√©tisme. Nicole doit en parler dans ses Instructions sur l'Oraison. JA doit envoyer √† Nicaise le livre destin√© √† l'abb√© de de Longuerue qui est de ses amis. Il consid√®re son neveu [Jean-Robert Chouet] comme heureux, lui qui est voisin de JA et peut parfois profiter de sa conversation. Il lui recommande d'en faire tout son capital.

Adresse

Genève


Lieux

√Čmission

Villey-sur-Tille

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00305_803-1-2_ug68598_turrettini_file.jpg

page 2


00306_803-3-4_ug68599_turrettini_file.jpg