750 Lettres

Lettre 731 de Jean-Alphonse Turrettini à Barthélemy Micheli du Crest

Paris 21.10.1693 [21.10.93]

Afin que vous ne m'accusiez

JA a de nouveau, depuis quelques semaines, des oppressions de poitrine, ce qui l'a empĂȘchĂ© d'aller Ă  Fontainebleau. Il prie pourtant son cousin de n'en point parler au reste de la famille. La nuit aprĂšs avoir Ă©crit qu'il avait l'intention de se rendre Ă  Fontainebleau, il a Ă©tĂ© tellement malade qu'il n'a pas eu la force de partir. Il a alors tout de suite Ă©crit Ă  [Pierre] Stoppa et lui a fait parvenir la lettre de d'Iberville en s'excusant de ne pouvoir la lui remettre en personne. Il n'a pas oub...

page 1

gray00432_731_1-4_ug73707_turrettini_file.jpg

page 2


gray00433_731_2-3_ug73708_turrettini_file.jpg

Paris 21.10.1693 [21.10.93]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Ea.5.7


Afin que vous ne m'accusiez


JA a de nouveau, depuis quelques semaines, des oppressions de poitrine, ce qui l'a empĂȘchĂ© d'aller Ă  Fontainebleau. Il prie pourtant son cousin de n'en point parler au reste de la famille. La nuit aprĂšs avoir Ă©crit qu'il avait l'intention de se rendre Ă  Fontainebleau, il a Ă©tĂ© tellement malade qu'il n'a pas eu la force de partir. Il a alors tout de suite Ă©crit Ă  [Pierre] Stoppa et lui a fait parvenir la lettre de d'Iberville en s'excusant de ne pouvoir la lui remettre en personne. Il n'a pas oubliĂ© non plus de lui rappeler la situation de la famille de Micheli, pour laquelle il faut faire quelque chose tant que la plaie est rĂ©cente. Il lui a aussi demandĂ© la grace de lui procurer une lettre du frĂšre [Catinat de Croisille] de [Nicolas] Catinat pour le premier prĂ©sident du parlement de Grenoble [Pucelle]. La rĂ©ponse de Stoppa a Ă©tĂ© positive pour ce dernier article mais il a remis son intervention Ă  son retour Ă  Paris car il pourra l'accompagner lui-mĂȘme chez de Croisille et d'autres personnes propres Ă  fournir des recommandations Ă  JA. Pour ce qui concerne [Philis] Micheli, il n'a rien dit, quant Ă  la lettre de d'Iberville, il y rĂ©pondra Ă  droiture. Le paquet de JA a Ă©tĂ© remis par [Daniel] Martine auquel JA avait demandĂ© de prendre son temps pour le faire afin de savoir si Stoppa ne ferait rien connaĂźtre du contenu mais il n'a rien pu dĂ©couvrir. JA est au dĂ©sespoir de n'avoir pu remettre lui-mĂȘme la lettre Ă  Stoppa car il aurait pu, peut-ĂȘtre, savoir ce que ce dernier avait rĂ©solu. Il prie fort JA d'aller le voir Ă  Combreux et [Claude-Louis-Hector (?)] de Villars a mĂȘme Ă©tĂ© chargĂ© de l'y mener. S'il y va, il tĂąchera de pressentir ses intentions et d'agir en consĂ©quence s'il lui fait des ouvertures. Stoppa est un trĂšs bon homme et trĂšs portĂ© Ă  rendre service Ă  nos familles. JA est allĂ© voir [FrĂ©dĂ©ric] d'Entragues qui lui a promis de tenir parole Ă  Micheli. Pour voir ce qu'il fera, il lui a dit qu'il doit partir dans une quinzaine de jours. En fait, son dĂ©part devrait avoir lieu dans la deuxiĂšme quinzaine de novembre. Il demande sur ce point le secret Ă  Micheli car il ne veut pas ĂȘtre accablĂ© de commissions. Pour son retour, il aura recours Ă  la diligence en dĂ©pit du prix qui a augmentĂ©. La fatigue n'est pas grande Ă  ce qu'on dit car le voyage Ă  GenĂšve ne devrait durer que six jours et demi.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Paris

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

gray00432_731_1-4_ug73707_turrettini_file.jpg

page 2


gray00433_731_2-3_ug73708_turrettini_file.jpg