26 Lettres

Lettre 703 de Barthélemy Micheli du Crest à Jean-Alphonse Turrettini

GenĂšve 08.09.1693

Par une faveur singuliere

[Pierre] Stoppa semble avoir bien l'intention d'obtenir du roi [Louis XIV] les biens de [Philis] Micheli, ce qui serait d'un grand soulagement pour cette pauvre famille. Il y a du reste plusieurs exemples de main levée sur des biens de réfugiés, dont celui récent d'un marchand de Bùle, pour des hommes qui, ayant épousé des réfugiées, ont pu entrer en possession des biens de leurs épouses. Le procÚs de l'oncle de JA [Bénédict II Turrettini] va recommencer à Grenoble; on aura besoin de bonnes reco...

+ 1 pages

page 1

00149_703-1_ug68425_turrettini_file.jpg

page 2


00150_703-2-3_ug68426_turrettini_file.jpg

page 3

00151_703-4_ug68427_turrettini_file.jpg

GenĂšve 08.09.1693


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.M.20


Par une faveur singuliere


[Pierre] Stoppa semble avoir bien l'intention d'obtenir du roi [Louis XIV] les biens de [Philis] Micheli, ce qui serait d'un grand soulagement pour cette pauvre famille. Il y a du reste plusieurs exemples de main levĂ©e sur des biens de rĂ©fugiĂ©s, dont celui rĂ©cent d'un marchand de BĂąle, pour des hommes qui, ayant Ă©pousĂ© des rĂ©fugiĂ©es, ont pu entrer en possession des biens de leurs Ă©pouses. Le procĂšs de l'oncle de JA [BĂ©nĂ©dict II Turrettini] va recommencer Ă  Grenoble; on aura besoin de bonnes recommandations. Mais l'arrĂȘt de Paris devrait avoir changĂ© la face de cette affaire. Dans sa derniĂšre lettre, JA leur parle de du Roure, conseiller Ă  Grenoble, que la famille a rencontrĂ© Ă  GenĂšve et qui est un fort honnĂȘte homme. Il faudrait que JA, qui le connaĂźt, l'informĂąt de cette affaire et de toutes les dĂ©marches que l'oncle BĂ©nĂ©dict avait faites pour rĂ©soudre la question Ă  l'amiable. Il lui faudra l'assistance de bons juges pour l'emporter sur des hommes qui se fient davantage Ă  leur crĂ©dit qu'Ă  la bontĂ© de leur cause. On a su par [Isnard] du Terrier, grand ami du pĂšre [de Longuerue I] de l'abbĂ© de JA [Louis], que celui-ci Ă©tudie l'arabe; Micheli lui a toujours souhaitĂ© d'avoir un bon maĂźtre pour cette langue mais il paraĂźt qu'il y fait de trĂšs longues sĂ©ances. Or cela est trop et JA court le risque d'en ĂȘtre incommodĂ©. Il faut qu'il voie de jeunes gens; il prĂ©sume trop de ses forces et ne prĂȘte pas assez d'attention Ă  sa santĂ©. Cet abbĂ© et la santĂ© de JA rappelle Ă  Micheli ce que JA disait du pauvre [FrĂ©mont] d'Ablancourt dont il parle comme d'un homme mort. JA leur a donnĂ© une bonne nouvelle en leur disant qu'ils pourront passer le blĂ© qu'ils iront acheter en Afrique. Ils travaillent aussi Ă  en faire venir d'Italie et d'Allemagne. Il faudra acheter cette annĂ©e pour 100'000 Ă©cus de blĂ© si on ne veut pas mourir de faim. Catinat est trĂšs bien postĂ© et les alliĂ©s finiront probablement la campagne comme ils l'ont commencĂ©e. Il y a une DiĂšte en Suisse pour rĂ©soudre le diffĂ©rend de Messieurs de Zurich; Micheli n'a malheureusement pas la harangue d'Amelot qui est trĂšs belle et courte et dans laquelle il les exhorte Ă  la concorde avec beaucoup de force. Ceux des rĂ©fugiĂ©s qui devaient s'en aller sont partis et d'autres le feront bientĂŽt mais ceux qui sont partis sont ceux qui coĂ»taient peu. Puisque JA ne veut pas Ă©crire Ă  [AngĂ©lique] Bibaud, il faudra que la famille s'en acquitte. [Étienne] Jallabert et ses adeptes sont assez consternĂ©s; Micheli ne sait pas ce que JA lui a Ă©crit mais il paraĂźt qu'il n'a pas Ă©tĂ© assez ferme sur les machines. On a Ă  GenĂšve un Ă©lĂ©phant assez habile pour dĂ©tromper ceux qui ne sont pas trop opiniĂątres sur la matiĂšre.

Adresse

[Paris]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Paris

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

00149_703-1_ug68425_turrettini_file.jpg

page 2


00150_703-2-3_ug68426_turrettini_file.jpg

page 3

00151_703-4_ug68427_turrettini_file.jpg