30 Lettres

Lettre 663 de Barthélemy Micheli du Crest à Jean-Alphonse Turrettini

GenĂšve 30.06.1693

Pour conserver les bonnes

Pour ne pas perdre les bonnes habitudes, Micheli écrit à JA sans avoir pourtant de quoi payer le port de sa lettre car il n'y a rien de spécialement intéressant à signaler. Tout est à GenÚve dans une grande paix bien qu'on soit entouré de tous cÎtés par de grosses armées qui prétendent décider du destin de l'Europe entiÚre. Les alliés en Piémont bougent en divers endroits, les Espagnol menacent le Val d'Aoste pour entrer en Savoie, les Allemands et les autres troupes se tournent du cÎté de la Pr...

+ 1 pages

page 1

00197_663-1_ug68363_turrettini_file.jpg

page 2


00198_663-2-3_ug68364_turrettini_file.jpg

page 3

00199_663-4_ug68365_turrettini_file.jpg

GenĂšve 30.06.1693


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.M.20


Pour conserver les bonnes


Pour ne pas perdre les bonnes habitudes, Micheli Ă©crit Ă  JA sans avoir pourtant de quoi payer le port de sa lettre car il n'y a rien de spĂ©cialement intĂ©ressant Ă  signaler. Tout est Ă  GenĂšve dans une grande paix bien qu'on soit entourĂ© de tous cĂŽtĂ©s par de grosses armĂ©es qui prĂ©tendent dĂ©cider du destin de l'Europe entiĂšre. Les alliĂ©s en PiĂ©mont bougent en divers endroits, les Espagnol menacent le Val d'Aoste pour entrer en Savoie, les Allemands et les autres troupes se tournent du cĂŽtĂ© de la Provence; tout cela a pour but de donner le change Ă  Catinat et de lui faire abandonner Suze et Sainte-Brigida, ce qu'il ne fera du reste pas. L'essentiel est qu'il garde ses montagnes. On a fait semblant d'attaquer Casale mais le projet est arrĂȘtĂ© car les alliĂ©s ne s'accorderaient pas facilement sur la question de savoir Ă  qui reviendrait la conquĂȘte. On a des nouvelles contradictoires de la santĂ© du duc de Savoie [Victor-AmĂ©dĂ©e II] qui s'obstine pourtant Ă  vouloir faire campagne. Micheli ne doute pas que la dĂ©cision des Messieurs de Zurich n'ait Ă©tĂ© mal reçue en France mais le Magistrat y a Ă©tĂ© contraint par la peur d'un soulĂšvement populaire. Ils espĂ©raient que la duretĂ© de la capitulation les sauverait; du reste, tant que la ratification n'est pas venue de Hollande, ils se refusent Ă  laisser partir les chefs, menaçant de rappeler les compagnies si on voulait y mettre la moindre restriction. Cela n'aura pas d'effet sur le commerce d'Allemagne puisque les commissaires de l'empereur sont des harpies qui veulent profiter des marchandises qui leur tombent entre les mains. Micheli espĂšre qu'on aura bientĂŽt la nouvelle du jugement du procĂšs de l'oncle de JA [BĂ©nĂ©dict II Turrettini], on connaĂźt la longueur du Conseil mais celle-ci dĂ©passe tout. Il est vrai que le changement des rapporteurs et le grand nombre d'Ă©critures expliquent ce retard; cependant celui-ci nuit Ă  l'oncle car le procĂšs de Paris en engendre d'autres Ă  Grenoble, auxquels il faudra pourvoir. JA a vu [Roland] et [HĂ©lĂšne] DuprĂ©; Micheli avait oubliĂ© de lui dire qu'il avait quelque obligation Ă  leur faire Ă  cause des honnĂȘtetĂ©s que la famille a toujours reçues d'eux. JA devrait parler plus amplement des gens qu'il voit, soit Ă  la BibliothĂšque du Roi soit ailleurs; ils voudraient en savoir davantage sur le pĂšre Malebranche, sur Cassini de qui sont apparemment les mĂ©moires que JA veut envoyer Ă  [Jean-Robert] Chouet [MĂ©moires, Paris, 1692 (?)]. La tante Pictet [Barbe] a Ă©tĂ© malade mais elle s'est rĂ©tablie; en revanche, [RenĂ©e] Diodati va mal depuis deux jours et elle est trĂšs abattue; on va la saigner pour la deuxiĂšme fois. Le beau temps se rĂ©tablit pour le plus grand bien des champs et des vignes; cela donnera une rĂ©colte meilleure que prĂ©vue. VoilĂ  qui est bien nĂ©cessaire compte tenu de la chertĂ© de la vie. Le mariage de [Jean-Louis] Burlamaqui avec Suson Favre, qui avait Ă©tĂ© rompu, se fera. La famille Bibaud est allĂ©e Ă  Rolle alors que [Marguerite] Bournaut est restĂ©e Ă  GenĂšve. On n'a aucune nouvelle de [Jean-Antoine] Dautun; il devait partir il y a un mois pour aller Ă  Berlin mais Micheli ne sait pas s'il y aura trouvĂ© un Ă©tablissement. Cela fait longtemps qu'on n'a rien de [Paul] L'Escot. L'expĂ©diteur espĂšre que quand [Jean Loys] de Villardin sera Ă  Paris, cela incitera JA Ă  Ă©crire Ă  son beau-pĂšre [Georges Polier de Vernand].

Adresse

[Paris]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Paris

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

00197_663-1_ug68363_turrettini_file.jpg

page 2


00198_663-2-3_ug68364_turrettini_file.jpg

page 3

00199_663-4_ug68365_turrettini_file.jpg