52 Lettres

Lettre 657 de Pierre I Got à Jean-Alphonse Turrettini

Amsterdam 15.06.1693

J'arrive de Rotterdam

Depuis que JA est parti, Got s'est rendu à plusieurs reprises à Rotterdam, ce qui a fait dire à certaines personnes qu'il allait se marier. En réalité, il n'en est rien, puisque, s'il est vrai qu'il s'agissait de mariage, ce n'était pas du sien mais de celui ou de ceux de ses amis. Ce fut le cas de [Jean II] Rouvière sur le point d'épouser une Rochelaise. Quant à lui, il n'a rien trouvé pour le moment; si le cas se présentait, il ne s'en défendrait pourtant pas, surtout s'il suivait davantage l'...

+ 1 pages

page 1

1863_657-1_ug68354_turrettini_file.jpg

page 2


1864_657-2-3_ug68355_turrettini_file.jpg

page 3

1865_657-4_ug68356_turrettini_file.jpg

Amsterdam 15.06.1693


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.G.13


J'arrive de Rotterdam


Depuis que JA est parti, Got s'est rendu à plusieurs reprises à Rotterdam, ce qui a fait dire à certaines personnes qu'il allait se marier. En réalité, il n'en est rien, puisque, s'il est vrai qu'il s'agissait de mariage, ce n'était pas du sien mais de celui ou de ceux de ses amis. Ce fut le cas de [Jean II] Rouvière sur le point d'épouser une Rochelaise. Quant à lui, il n'a rien trouvé pour le moment; si le cas se présentait, il ne s'en défendrait pourtant pas, surtout s'il suivait davantage l'exemple de ses amis que son propre penchant. À propos d'exemples, il en a un domestique depuis peu de jours puisque [Jacques] Merle est arrivé de Londres avec son épouse, mais il y a surtout celui de [Jean Bazin] de Limeville qui, depuis qu'il est marié, se déclare le plus amoureux des hommes. Son union semble parfaite. [Madeleine] de Montigny disait pourtant à Got, il y a à peine deux jours, que ce mariage ne durerait pas. Ses mots étaient toutefois dictés par la passion, ni elle ni sa famille n'étant encore revenus du chagrin que ce mariage leur a causé. D'après ce qu'on lui a dit, JA s'est porté médiateur dans le conflit qui oppose de Limeville à [Anne I Morognes] de Médan, sœur de Madame de Montigny; la lettre de JA lui-même lui a appris que ça va mieux. Les balles de livres sont en Zélande parce que le convoi qui les transportait de Londres a été porté là-bas par le vent au lieu de venir à Rotterdam où il est attendu. Il faut prendre des précautions, surtout après la reddition de la malheureuse ville de Heidelberg. Il ne s'est rien passé de considérable en Allemagne; s'il est vrai, comme on l'assure, que le prince de Bade [Ludwig Wilhelm I], toujours retranché sous Heilbron, est maintenant fort de 40'000 hommes, grâce aux 12'000 Saxons qui sont venus s'ajouter. On aura bientôt une action. Rien à signaler en Flandres; il se peut que rien de nouveau ne se produise au cours de cette campagne. Le bruit est grand que le roi de France [Louis XIV] abandonne son projet de ce côté-là et l'on assure qu'il est parti de Namur le 12 de ce mois pour s'en retourner à Versailles. Got ne sait pas si on peut croire à cette nouvelle, mais depuis qu'elle s'est répandue, elle a tellement gagné la crédulité des acheteurs d'actions que celles-ci ont beaucoup augmenté. On craint des revers du côté de l'Allemagne où s'en va le Dauphin [Louis de France] avec un corps de 25'000/30'000 hommes, accompagné du maréchal de Boufflers. On a des appréhensions pour Cologne. JA doit en savoir gré à Got qui l'a préservé d'une lettre de Bernard Bernardon [Jean Bernard] en lui promettant de transmettre ses salutations. Il lui donna hier l'occasion de commettre un péché car Got s'était rendu au prêche dans l'intention d'entendre un autre prédicateur; d'aussi loin qu'il le vit en chaire, s'en retourna-t-il sur ses pas.

Adresse

Paris


Lieux

Émission

Amsterdam

Réception

Paris

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

1863_657-1_ug68354_turrettini_file.jpg

page 2


1864_657-2-3_ug68355_turrettini_file.jpg

page 3

1865_657-4_ug68356_turrettini_file.jpg