262 Lettres

Lettre 642 de Jean-Alphonse Turrettini à Bénédict II Turrettini

Paris 21.05.1693 [21.05.]

Depuis la lettre que ie vous

JA prie [BarthĂ©lemy Micheli] du Crest de remercier d'Iberville pour les lettres de recommandation qu'il lui a fait parvenir; il a rougi en lisant le portrait flatteur que celui-ci fait de lui. Il se porte toujours bien mais il ne nĂ©gligera rien pour sa santĂ© et fera attention en particulier Ă  ne pas s'Ă©chauffer; il est trĂšs content de son logement «À la ville de Montpellier» qui se trouve Ă  la rue de Seyne, prĂšs de tous les endroits et de toutes les personnes qui l'intĂ©ressent; il a maintenant u...

page 1

gray00367_642_1-4_ug73657_turrettini_file.jpg

page 2


gray00368_642_2-3_ug73658_turrettini_file.jpg

Paris 21.05.1693 [21.05.]


Lettre autographe, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Ea.5.7

Extraits dans Budé, Vie de Turrettini, p.53.


Depuis la lettre que ie vous


JA prie [BarthĂ©lemy Micheli] du Crest de remercier d'Iberville pour les lettres de recommandation qu'il lui a fait parvenir; il a rougi en lisant le portrait flatteur que celui-ci fait de lui. Il se porte toujours bien mais il ne nĂ©gligera rien pour sa santĂ© et fera attention en particulier Ă  ne pas s'Ă©chauffer; il est trĂšs content de son logement «À la ville de Montpellier» qui se trouve Ă  la rue de Seyne, prĂšs de tous les endroits et de toutes les personnes qui l'intĂ©ressent; il a maintenant une belle chambre, la table et la compagnie y sont bonnes et le prix raisonnable, compte tenu de la chertĂ© de la vie Ă  Paris. [Pierre] Stoppa est de retour de Versailles et lui a confirmĂ© ce qu'il lui avait dĂ©jĂ  dit. Il ira avec JA chez le rapporteur [Richebourg]. Il partira dans une dizaine de jours pour la campagne oĂč il passera l'Ă©tĂ©; l'endroit est proche et Stoppa l'a invitĂ© Ă  aller le voir souvent et Ă  y passer mĂȘme 15 jours. Il lui a racontĂ© une histoire extraordinaire qui serait arrivĂ©e en Espagne Ă  propos d'un enfant nĂ© avec toutes ses dents et ses cheveux qui, Ă  2 ans, aurait demandĂ© Ă  parler Ă  son pĂšre et lui aurait rĂ©vĂ©lĂ© des choses que le pĂšre se serait empressĂ© d'aller communiquer au roi [Carlos II]. Celui-ci aurait rĂ©uni le Conseil qui aurait dĂ©cidĂ© que le pĂšre, l'enfant et la nourrice seraient enfermĂ©s. Il paraĂźt que c'est l'ambassadeur d'Espagne [Cerda y Aragon de Cogulludo] qui a relatĂ© l'histoire au pape [Innocent XII]. Ici on en tire des consĂ©quences favorables Ă  la France puisqu'on ajoute qu'aprĂšs avoir vu le pĂšre de l'enfant, le roi d'Espagne avait l'intention de demander immĂ©diatement la paix au roi de France [Louis XIV] mais qu'il en aurait Ă©tĂ© empĂȘchĂ© par le Conseil. Avant de se demander si cela vient de Dieu ou du diable, comme se le demandait Stoppa, JA estime qu 'il faudrait s'assurer de la vĂ©racitĂ© du rĂ©cit, quitte autrement Ă  faire comme les philosophes allemands qui Ă©crivirent des volumes entiers sur la dent d'or d'un enfant avant qu'on ne dĂ©couvre qu'il s'agissait d'une dent commune qu'on avait dorĂ©e; il en est de mĂȘme aujourd'hui avec la baguette qu'on a dĂ©couvert ĂȘtre une fourberie. JA a reçu beaucoup de civilitĂ©s de Pavillon et de [Jacques Bibaud] Du Lignon; ce dernier a voulu amener toute la compagnie Ă  l'OpĂ©ra. Il prie aussi la famille d'exprimer sa reconnaissance Ă  [Germain] Colladon. Il n'a pas l'intention d'envoyer ses condolĂ©ances pour la mort de [Fabrice] Burlamaqui car son «savoir Ă©tait tout ce qu'il y avait Ă  honorer en lui», mĂȘme s'il a Ă©tĂ© Ă©difiĂ© par la charitĂ© de son testament. Il a Ă©tĂ© en revanche affectĂ© par la mort d'[Otto] Korn et les rapports qu'il entretient avec le beau-frĂšre de celui-ci [Michel Turrettini] sont bien diffĂ©rents de ceux qu'il a avec le fils [Jean-Louis] de Burlamaqui. JA envoie par Colladon l'Ordonnance de l'archevĂȘque de Paris [Harlay de Champvallon] sur l'ouvrage de Du Pin [Nouvelle bibliothĂšque des auteurs ecclĂ©siastiques]. Lorsque Micheli du Crest l'aura vue, il faudra la donner Ă  [BĂ©nĂ©dict] P[ictet] pour lequel il prĂ©pare par ailleurs une longue lettre. On ne sait encore rien des desseins du roi [Louis XIV], dont on prĂ©tend qu'il est encore Ă  Chantilly. De grandes choses se prĂ©pareraient.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Paris

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

gray00367_642_1-4_ug73657_turrettini_file.jpg

page 2


gray00368_642_2-3_ug73658_turrettini_file.jpg