241 Lettres

Lettre 640 de Jean-Alphonse Turrettini à Bénédict II Turrettini

Paris 14.05.1693

Je vous ecrivis l'ordinaire dernier

JA est allĂ© Ă  Versailles (dont il a admirĂ© les beautĂ©s) voir [Pierre] Stoppa. Celui-ci l'a rassurĂ© sur son sĂ©jour parisien: il n'a rien Ă  craindre, n'Ă©tant pas «si diable en France» qu'on l'imagine. Il a ajoutĂ© qu'il le prenait sous sa propre protection et lui offrait de le loger chez lui Ă  Paris. Pour ce qui concerne le procĂšs de BĂ©nĂ©dict, il a dit qu'il en avait parlĂ© au rapporteur [Richebourg] et qu'il lui avait adressĂ© des recommandations trĂšs pressantes. Il s'est mĂȘme plaint de ne pas avoir...

page 1

gray00365_640_1-4_ug73655_turrettini_file.jpg

page 2


gray00366_640_2-3_ug73656_turrettini_file.jpg

Paris 14.05.1693


Lettre autographe, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Ea.5.7


Je vous ecrivis l'ordinaire dernier


JA est allĂ© Ă  Versailles (dont il a admirĂ© les beautĂ©s) voir [Pierre] Stoppa. Celui-ci l'a rassurĂ© sur son sĂ©jour parisien: il n'a rien Ă  craindre, n'Ă©tant pas «si diable en France» qu'on l'imagine. Il a ajoutĂ© qu'il le prenait sous sa propre protection et lui offrait de le loger chez lui Ă  Paris. Pour ce qui concerne le procĂšs de BĂ©nĂ©dict, il a dit qu'il en avait parlĂ© au rapporteur [Richebourg] et qu'il lui avait adressĂ© des recommandations trĂšs pressantes. Il s'est mĂȘme plaint de ne pas avoir Ă©tĂ© impliquĂ© plus tĂŽt dans cette affaire. Stoppa pense avoir Ă  GenĂšve beaucoup d'ennemis et il est aussi convaincu que presque tout le monde est du cĂŽtĂ© des ennemis du roi [Louis XIV] mais JA a pu voir et expĂ©rimenter qu' Ă  l'Ă©tranger, les Genevois sont assimilĂ©s aux Français et c'est ce qu'il lui a dit. À Versailles, JA a assistĂ© Ă  la procession des Chevaliers de l'Ordre du Saint-Esprit, tous habillĂ©s de noir; cela se fait trois ou quatre fois par an. Le lendemain, il y a eu Ă  Paris institution de l'ordre de Saint-Louis dont les rĂšgles sont imprimĂ©es [Edit du Roy, portant CrĂ©ation et Institution, 1693]. De retour Ă  Paris, il est allĂ© voir Cornier qui l'a rensignĂ© sur le procĂšs; ce dernier Ă©tait indignĂ© des fourberies de la partie adverse mais aussi de la mauvaise conduite de ceux qui ont servi l'oncle de JA. Il pense que le procĂšs sera jugĂ© aprĂšs les fĂ©ries de PentecĂŽte et ne doute pas de l'issue. Il a pris l'affaire trĂšs Ă  cƓur et regrette sincĂšrement qu'on ait profitĂ© de la bonne foi de BĂ©nĂ©dict Turrettini. JA a aussi rencontrĂ© Viole qui est un trĂšs honnĂȘte homme. Il a rendu visite Ă  Pavillon qui a Ă©tĂ©, comme toujours, trĂšs agrĂ©able; c'est un trĂ©sor d'homme et JA se rĂ©jouit d'avoir libre entrĂ©e chez lui. MĂȘme si, pour plusieurs raisons, il ne loge pas avec lui, il pourra le voir trĂšs souvent. [Pierre I] Got a Ă©crit Ă  JA; il lui a fait savoir la nouvelle de la dĂ©tention de Messieurs van Halewijn, l'un membre des États gĂ©nĂ©raux [Cornelis Teresteyn] et l'autre bourgmestre de Dordrecht [Simon]. Le voyage du roi [Louis XIV] a Ă©tĂ© renvoyĂ© de deux jours. JA a achetĂ© le Cuisiner bourgeois [de Massialot] pour de Cambiague. Il n'a pas de nouvelles sinon la grande disette et les mutineries qu'elle a provoquĂ©es. Il est chagrinĂ© de ce que les mensonges et les impertinences de la gazette de B[erne] [Nouvelles de divers endroits] soient parvenus ici Ă  diverses personnes.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Paris

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

gray00365_640_1-4_ug73655_turrettini_file.jpg

page 2


gray00366_640_2-3_ug73656_turrettini_file.jpg