8 Lettres

Lettre 637 de Bénédict Pictet à Jean-Alphonse Turrettini

[Genève] ap.11.05.1693 [s.d.]

Vous pouvez iuger

Pictet se réjouit de savoir JA plus proche de la maison; il a laissé partout une très bonne impression non seulement parmi les têtes couronnées mais aussi parmi les prélats les plus savants d'Angleterre. Il en félicite le destinataire mais aussi sa famille et la patrie elle-même. À Genève, on a terminé les pédanteries du Collège qui l'ennuient mortellement. Heureusement, il ne lui reste plus qu'un an de rectorat. On s'est fait beaucoup de soucis à cause de la mère de Pictet [Barbe] qui a eu une...

+ 1 pages

page 1

00761_637-1-2_ug68324_turrettini_file.jpg

page 2


00762_637-3_ug68325_turrettini_file.jpg

page 3

00763_637-4_ug68326_turrettini_file.jpg

[Genève] ap.11.05.1693 [s.d.]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.P.20


Vous pouvez iuger


Pictet se réjouit de savoir JA plus proche de la maison; il a laissé partout une très bonne impression non seulement parmi les têtes couronnées mais aussi parmi les prélats les plus savants d'Angleterre. Il en félicite le destinataire mais aussi sa famille et la patrie elle-même. À Genève, on a terminé les pédanteries du Collège qui l'ennuient mortellement. Heureusement, il ne lui reste plus qu'un an de rectorat. On s'est fait beaucoup de soucis à cause de la mère de Pictet [Barbe] qui a eu une forte fièvre dont elle s'est tirée par la grâce de Dieu. Il aimerait savoir de JA combien de lettres pastorales a écrites Monsieur de Meaux [Bossuet, Premier (-cinquième) Avertissement (?)]. On va bientôt ouvrir les disputes pour la chaire de philosophie; les étrangers y sont admis. Pictet a fait une affiche par ordre du Magistrat pour inviter les participants à la lutte. Si JA avait voulu, il aurait pu y prendre part; il aurait également pu écarter bien des gens. Il pourrait du reste arriver encore à temps pour le faire; il n'a qu'à donner son nom à Pictet et on retardera la dispute, prévue pour le mois de juin. Il demande à son correspondant de rembourser [Jacques-Antoine] Arlaud de la somme qu'il aura dépensée pour acheter des pièces de peinture pour le fils aîné de Pictet [Théodor] qui est sourd et qu'on ne peut occuper que par ce genre de choses. C'est une grande affliction de voir un enfant inutile mais c'est la volonté de Dieu et il faut s'y soumettre. Il félicite [Théodor] Gernler de son avancement.

Adresse

Paris


Lieux

Émission

Genève

Réception

Paris

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

00761_637-1-2_ug68324_turrettini_file.jpg

page 2


00762_637-3_ug68325_turrettini_file.jpg

page 3

00763_637-4_ug68326_turrettini_file.jpg