80 Lettres

Lettre 635 de Barthélemy Micheli du Crest à Jean-Alphonse Turrettini

G[enèv]e 05.05.1693

J'ay eté extremement surpris

Micheli a été surpris d'apprendre par la lettre de JA du 23 avril que ses compagnons [Germain Colladon et Antoine II Saladin] lui avaient faussé compagnie et ne l'avaient pas attendu pour aller à Bruxelles. Il ne connaît pas leurs raisons mais trouve le procédé malhonnête. Il ne sait pas si JA a bien fait de choisir la voie de Bruxelles plutôt que celle de Lille; les amis [Jacques Micheli du Crest et Benjamin Micheli] auront certainement été déçus puisqu'ils se faisaient un plaisir de le rencont...

page 1

00155_635-1-2_ug68322_turrettini_file.jpg

page 2


00156_635-3-4_ug68323_turrettini_file.jpg

G[enèv]e 05.05.1693


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.M.20


J'ay eté extremement surpris


Micheli a été surpris d'apprendre par la lettre de JA du 23 avril que ses compagnons [Germain Colladon et Antoine II Saladin] lui avaient faussé compagnie et ne l'avaient pas attendu pour aller à Bruxelles. Il ne connaît pas leurs raisons mais trouve le procédé malhonnête. Il ne sait pas si JA a bien fait de choisir la voie de Bruxelles plutôt que celle de Lille; les amis [Jacques Micheli du Crest et Benjamin Micheli] auront certainement été déçus puisqu'ils se faisaient un plaisir de le rencontrer à son passage. Quoi qu'il en soit, l'essentiel est qu'il arrive sain et sauf à Paris et que sa tante [Marie I Turrettini] et son oncle [Bénédict II Turrettini] puissent se rassurer. Son oncle en particulier est indigné du tour qu'on a joué à JA. Il faut maintenant que JA songe à sa santé après deux ans d'air humide. Il paraît qu'il y a des malades partout et que la mauvaise nourriture et le mauvais vin y sont pour beaucoup. Le vin frelâté aurait d'ailleurs fait plusieurs morts. Il ne faut donc pas épargner sur le logement ni sur tout ce qui pourrait être utile à sa santé. [Marguerite] Bournaut lui conseille de se loger là où est Pavillon, la pension y est honnête et pas trop chère. [Pierre] Stoppa devait partir pour aller à Vichy; il eût été bon que JA l'eût trouvé encore à Paris, pour lui comme pour le procès de son oncle qui est sur le point d'être jugé. Stoppa avait promis de solliciter mais, s'il est absent, il en aura chargé son homme d'affaire. Il faudrait que JA leur envoyât une liste des juges au cas où il y en aurait un connu du résident [d'Iberville]. Il peut s'adresser à Cornier, Viole et Lacombe; cette affaire chagrine beaucoup son oncle. L'affaire du mouvement de la terre fait grand bruit: on dit que les jours seront beaucoup plus longs qu'à l'ordinaire. Cassini pourra éclairer JA là-dessus. Par les marchands de retour de la foire, on aura l'histoire de la reine Élisabeth [Vita di Elisabetta] qui ne vaudra pas mieux que les autres ouvrages du même auteur [Leti]. Certains voudraient savoir de JA s'il a vu en Hollande un livre de médailles que le père Ménestrier dit y avoir fait imprimer, étant obligé d'arrêter l'impression qui se faisait au Louvre [Histoire du roy, 1693]. Ils aimeraient aussi avoir des nouvelles de ce qui s'imprime à Paris. De Cambiague prie Colladon de lui acheter un livre qu'il attend avec impatience, le Cuisinier bourgeois [de Massialot].

Adresse

Paris


Lieux

Émission

Genève

RĂ©ception

Paris

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00155_635-1-2_ug68322_turrettini_file.jpg

page 2


00156_635-3-4_ug68323_turrettini_file.jpg