52 Lettres

Lettre 625 de Barthélemy Micheli du Crest à Jean-Alphonse Turrettini

GenĂšve 14.04.1693 [04/14.04.1693]

S'il en faut croire

Si les vents ont Ă©tĂ© favorables et si JA a respectĂ© le dĂ©lai qu'il avait annoncĂ© dans sa lettre du 24 mars, il devrait avoir passĂ© au dĂ©but du mois d'avril; on attend donc l'heureuse nouvelle de son arrivĂ©e en Hollande. Micheli espĂšre que les compagnons de JA [Germain Colladon et Antoine II Saladin] lui donneront le temps de rĂ©gler ses affaires et de voir ses amis. Ils devraient passer en Flandres au dĂ©but du mois de mai; les amis [Jacques Micheli du Crest et Benjamin Micheli] devraient y ĂȘtre....

page 1

00179_625-1-2_ug68310_turrettini_file.jpg

page 2


00180_625-3-4_ug68311_turrettini_file.jpg

GenĂšve 14.04.1693 [04/14.04.1693]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.M.20


S'il en faut croire


Si les vents ont Ă©tĂ© favorables et si JA a respectĂ© le dĂ©lai qu'il avait annoncĂ© dans sa lettre du 24 mars, il devrait avoir passĂ© au dĂ©but du mois d'avril; on attend donc l'heureuse nouvelle de son arrivĂ©e en Hollande. Micheli espĂšre que les compagnons de JA [Germain Colladon et Antoine II Saladin] lui donneront le temps de rĂ©gler ses affaires et de voir ses amis. Ils devraient passer en Flandres au dĂ©but du mois de mai; les amis [Jacques Micheli du Crest et Benjamin Micheli] devraient y ĂȘtre. Il est trĂšs bon que JA se dĂ©charge de tout ce qui est inutile pour son voyage. Il aurait dĂ» quand mĂȘme emporter un habit de drap d'une belle couleur, qui va trĂšs bien quand il ne fait pas encore chaud, puisqu'Ă  Paris il n'en trouvera pas d'aussi beaux et qu'ils sont plus chers. Il pourra se faire conseiller par Thiriot. Il faut ĂȘtre habillĂ© modestement mais ne rien porter qui sente l'homme de lettres; perruques, cravates propres et modestes, mais le tout de bon air. Contrairement Ă  ce qu'il lui avait annoncĂ©, il se peut que le procĂšs de son oncle ne soit pas encore jugĂ© quand il arrivera Ă  Paris. Il se peut que JA doive le solliciter, ce qui lui donnera une expĂ©rience dans les affaires et lui fournira un prĂ©texte pour rester lĂ -bas. [Pierre] Stoppa ira au mois de mai Ă  Vichy pour les eaux; Micheli espĂšre que JA arrivera avant son dĂ©part de façon Ă  pouvoir prendre conseil auprĂšs de lui et de Pavillon. Ils pourront notamment lui dire s'il peut demeurer Ă  Paris sans crainte d'ĂȘtre inquiĂ©tĂ©, puisqu'en cas contraire, il vaudrait mieux s'en aller. L'important, c'est de s'occuper seulement de ses affaires, de n'Ă©crire ni ne recevoir aucune nouvelle des pays Ă©trangers, ne pas avoir de relations avec des gens soupçonnĂ©s, faire tout Ă  dĂ©couvert. Pavillon est toujours tourmentĂ© par la goutte et cela fait plusieurs mois qu'il ne quitte pas sa chambre. Micheli espĂšre que JA a fait ce qu'il a pu pour [Jean-Antoine] Dautun, [Paul]L'Escot et [Theodor] Gernler dont il lui a parlĂ© dans ses lettres prĂ©cĂ©dentes. Il aimerait avoir des nouvelles de [FrĂ©mont] d'Ablancourt. À GenĂšve, on s'occupera le mois prochain de la chaire vacante de philosophie. [Jean-Antoine] Gautier, dont on dit des merveilles, est revenu de BĂąle; [Jacques] Sarasin persiste dans l'idĂ©e de vouloir disputer. Il y a apparence que la Compagnie lui sera favorable. Le printemps a Ă©tĂ© pour le moment froid et pluvieux et les chemins sont impraticables. La rĂ©colte sera pauvre et la chertĂ© est partout.

Adresse

[Angleterre]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Angleterre

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

00179_625-1-2_ug68310_turrettini_file.jpg

page 2


00180_625-3-4_ug68311_turrettini_file.jpg