265 Lettres

Lettre 605 de Barthélemy Micheli du Crest à Jean-Alphonse Turrettini

GenĂšve 17.03.1693 [7/17.03.]

Nous n'avons receu qu'hier

Par plusieurs lettres de la mĂȘme date que la derniĂšre de JA, toute la ville a appris le grand succĂšs de la derniĂšre action de JA et la nouvelle de son voyage Ă  Kensington avec mylord Galway. VoilĂ  qui est bien, d'autant plus que François Turrettini n'a jamais reçu, sur cette Ăźle, l'honneur qui lui Ă©tait dĂ» et on se rĂ©jouit que, malgrĂ© sa modestie, JA en ait parlĂ© Ă  la famille sans taire les marques d'estime qu'une personne si Ă©levĂ©e [Guillaume III] lui a donnĂ©es. Quant au dĂ©part de JA, celui-ci...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00488_f211r_ug63096_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f211v_ug63097_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00488_f212r_ug63098_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00488_f212v_ug63099_turrettini_file.jpg

GenĂšve 17.03.1693 [7/17.03.]


Lettre autographe. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 488 (f.211-212)


Nous n'avons receu qu'hier


Par plusieurs lettres de la mĂȘme date que la derniĂšre de JA, toute la ville a appris le grand succĂšs de la derniĂšre action de JA et la nouvelle de son voyage Ă  Kensington avec mylord Galway. VoilĂ  qui est bien, d'autant plus que François Turrettini n'a jamais reçu, sur cette Ăźle, l'honneur qui lui Ă©tait dĂ» et on se rĂ©jouit que, malgrĂ© sa modestie, JA en ait parlĂ© Ă  la famille sans taire les marques d'estime qu'une personne si Ă©levĂ©e [Guillaume III] lui a donnĂ©es. Quant au dĂ©part de JA, celui-ci n'a probablement pas pu profiter du convoi royal, par manque de temps. La famille a reçu aussi une lettre de [Paul] L'Escot qui, quoique dans une trĂšs bonne condition, se plaint de ses Ă©coliers. Il doit en rĂ©alitĂ© regretter de vivre dans un endroit solitaire sans avoir suivi JA en Angleterre pour y chercher un Ă©tablissement. Il faudrait que JA lui Ă©crive de rester lĂ  oĂč il est et oĂč il peut espĂ©rer succĂ©der Ă  un ministre de 80 ans. Elle n'a pas de nouvelles de [Jean-Antoine] Dautun. La succession du pasteur [Jacques I] Flournois connaĂźtra apparemment une issue diffĂ©rente de celle qu'avaient prĂ©vue ses auteurs. [Étienne II] Decarro a en effet pris l'Église de Bossey; il s'ensuit que celle de ChĂȘne est vacante et l'on ne peut pas la refuser Ă  [Jean-Antoine] Fatio qui n'avait pas voulu de l'autre. Le mariage de sa cousine [Catherine] de de Chauvet avec [Jacques] de Mazel a Ă©tĂ© enfin consommĂ©. Le duc de Savoie [Victor-AmĂ©dĂ©e II] semble ĂȘtre hors de danger mĂȘme si des lettres de Pignerol le disent dans un Ă©tat dĂ©sespĂ©rĂ©. Les troupes quittent les quartiers d'hiver et s'approchent de Turin. Les Zurichois ne donneront apparemment pas Ă  l'empereur [LĂ©opold I] les troupes qu'il a demandĂ©es pour la Hongrie, par crainte de voir Amelot leur en demander pour la France selon les alliances. L'hiver a recommencĂ© avec violence Ă  GenĂšve.

Adresse

[Angleterre]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Angleterre

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00488_f211r_ug63096_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f211v_ug63097_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00488_f212r_ug63098_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00488_f212v_ug63099_turrettini_file.jpg