224 Lettres

Lettre 597 de Barthélemy Micheli du Crest à Jean-Alphonse Turrettini

GenĂšve 03.03.1693 [03.03.]

Nous receusmes hier seulement

On a appris, par une lettre de JA datée du 31 janvier mais arrivée la veille, qu'il est bien rentré de Cambridge et qu'il a été trÚs satisfait de ce voyage. Il est rentré à temps pour voir à Westminster ce qui est l'une des cérémonies les plus solennelles, à savoir le jugement d'un Pair du Royaume [Charles Mohun], événement qui arrive bien rarement. JA a fait pendant son voyage de nombreuses connaissances importantes et on peut dire que, mis à part le climat qui lui a provoqué quelques ennuis, s...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00488_f220r_ug63114_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f220v_ug63115_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00488_f221r_ug63116_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00488_f221v_ug63117_turrettini_file.jpg

GenĂšve 03.03.1693 [03.03.]


Lettre autographe. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 488 (f.220-221)


Nous receusmes hier seulement


On a appris, par une lettre de JA datĂ©e du 31 janvier mais arrivĂ©e la veille, qu'il est bien rentrĂ© de Cambridge et qu'il a Ă©tĂ© trĂšs satisfait de ce voyage. Il est rentrĂ© Ă  temps pour voir Ă  Westminster ce qui est l'une des cĂ©rĂ©monies les plus solennelles, Ă  savoir le jugement d'un Pair du Royaume [Charles Mohun], Ă©vĂ©nement qui arrive bien rarement. JA a fait pendant son voyage de nombreuses connaissances importantes et on peut dire que, mis Ă  part le climat qui lui a provoquĂ© quelques ennuis, son sĂ©jour Ă  Ă©tĂ© des plus profitables. Il y a toute apparence que JA profite du voyage du roi [Guillaume III] pour passer en Hollande. S'il a partie liĂ©e avec [Nicolas] Fatio et [Germain] Colladon pour faire le voyage, il se peut qu'il doive abrĂ©ger son sĂ©jour en Hollande si ces messieurs ne veulent pas y rester longtemps. Mais il vaut mieux qu'il s'accommode de ces conditions plutĂŽt que de passer seul, d'autant plus que cette compagnie est trĂšs bonne. Il est du reste prĂ©fĂ©rable qu'il se hĂąte de traverser les Flandres espagnoles avant que les troupes ne se remettent en campagne. Les amis [Jacques Micheli du Crest et Benjamin Micheli] ont dessein de partir Ă  Paris oĂč JA pourra les voir s'il arrive dĂ©but aoĂ»t; on pourra les trouver dans les garnisons que Micheli a dĂ©jĂ  indiquĂ©es Ă  JA. L'automne dernier, on a eu Ă  GenĂšve Lacombe, que JA a vu Ă  Paris; il Ă©tait venu voir [Isnard] du Terrier avec qui Micheli et la famille se sont liĂ©s d'une grande amitiĂ©. C'est un honnĂȘte homme, trĂšs officieux, qui pourra rendre de bons offices Ă  JA Ă  Paris. Il y a aussi [Daniel] Martine qu'on a vu ici et qui se fera un plaisir de rendre des services Ă  JA. Celui-ci du reste aura Ă  s'occuper de plus d'affaires Ă  Paris qu'il ne le pense. Pellisson est mort sans avoir conclu le procĂšs de l'oncle de JA [BĂ©nĂ©dict II Turrettini], aprĂšs l'avoir fait traĂźner pendant presqu'un an. On l'a remplacĂ© par un autre qui est parent de Pavillon; il faudra le solliciter et le presser. Il faudra en faire de mĂȘme avec le chancelier et les autres juges; JA aura l'occasion de faire son apprentissage des affaires et Micheli est convaincu qu'il s'en sortira trĂšs bien et qu'il pourra rapporter un arrĂȘt favorable. JA a trĂšs bien expliquĂ© l'affaire des deux chambres du Parlement et la fĂącheuse aventure de la lettre pastorale de l'Ă©vĂȘque [Gilbert I Burnet]. Micheli a cru qu'on en voulait davantage Ă  sa personne qu'Ă  sa doctrine. Il n'y a rien de nouveau concernant le PiĂ©mont; on ne sait pas dans quel Ă©tat se trouve le duc de Savoie [Victor-AmĂ©dĂ©e II] mais il est probable qu'il soit en convalescence. Il n'y a pas encore de mouvement de troupes d'un cĂŽtĂ© ni de l'autre. Pour ce qui est de la Suisse, il y a des dĂ©mĂȘlĂ©s entre les petits Cantons et Lugano, qui est un de leurs bailliages du Milanais; les habitants de ce dernier endroit, qui manquent cruellement de blĂ©, ont pillĂ© les grains que les autres Cantons avaient fait venir et ne veulent pas le rendre. Les petits Cantons exigent une punition exemplaire alors que les autres, auquel Lugano est Ă©galement soumis, veulent accommoder l'affaire. Cela pourra par la suite crĂ©Ă©r du dĂ©sordre. Ils n'ont pas entendu parler de [Jean-Antoine] Dautun ni de son mariage; on a dit que l'affaire de l'Église Ă©tait accommodĂ©e mais qu'on craignait qu'il ne fĂ»t pas maintenu dans son ministĂšre; ce serait fĂącheux parce que la femme de Dautun [Madame Dautun II] est Ă©tablie Ă  Hambourg. Micheli a eu des lettres de [Paul] L'Escot qui se plaint de ne pas avoir de nouvelles de JA. Pour la chaire de philosophie, [Jacques] Sarasin aura sĂ»rement davantage de voix; pourtant [Jean-Antoine] Gautier ne sera pas trop distancĂ© et a bonne rĂ©putation Ă  BĂąle. JA semble avoir oubliĂ© [Georges Polier] de Vernand. La tante de JA [Marie I Turrettini] a fait Ă  Saconnex les noces de Philippe et de l'Andria [Jacques de Mazel et Catherine Chauvet de Masse] ; c'Ă©tait Ă  peu prĂšs comme les noces de Gamachi dans le Don Quichotte. On sera content quand JA aura passĂ© la mer.

Adresse

[Angleterre]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Angleterre

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00488_f220r_ug63114_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f220v_ug63115_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00488_f221r_ug63116_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00488_f221v_ug63117_turrettini_file.jpg