126 Lettres

Lettre 556 de Barthélemy Micheli du Crest à Jean-Alphonse Turrettini

GenĂšve 23.12.1692 [13.12.1692]

Nous n'avons point eu

On n'a plus eu de nouvelles de JA depuis la lettre du 15 novembre; il semble que les vents contraires retiennent les paquebots. Si le temps s'est radouci en Angleterre comme Ă  GenĂšve, JA pourra aller revoir les acadĂ©mies qu'il n'a fait qu'entrevoir jusqu'Ă  prĂ©sent. Micheli pense qu'il ne devrait pas y faire un long sĂ©jour mais tĂącher de rester le plus possible Ă  Londres. Il est quand mĂȘme un peu intĂ©ressĂ© en disant cela parce que tous sont avides de nouvelles concernant les affaires publiques ma...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00488_f252r_ug63178_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f252v_ug63179_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00488_f253r_ug63180_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00488_f253v_ug63181_turrettini_file.jpg

GenĂšve 23.12.1692 [13.12.1692]


Lettre autographe, signée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 488 (f.252-253)

Budé, Lettres, II, p.309-311. Omissions.


Nous n'avons point eu


On n'a plus eu de nouvelles de JA depuis la lettre du 15 novembre; il semble que les vents contraires retiennent les paquebots. Si le temps s'est radouci en Angleterre comme Ă  GenĂšve, JA pourra aller revoir les acadĂ©mies qu'il n'a fait qu'entrevoir jusqu'Ă  prĂ©sent. Micheli pense qu'il ne devrait pas y faire un long sĂ©jour mais tĂącher de rester le plus possible Ă  Londres. Il est quand mĂȘme un peu intĂ©ressĂ© en disant cela parce que tous sont avides de nouvelles concernant les affaires publiques mais aussi de tout ce qui touche Ă  JA, ses lectures, ses frĂ©quentations, ses occupations etc. On lit ici les MĂ©moires de Temple, les derniĂšres Ɠuvres de Saint-Évremond (Paris, 1692) dont on dit qu'il est mort. On ne doute pas que JA fasse provision de tout, qu'il soit plus au courant pour ce qui concerne les livres et qu'il les envoie Ă  la maison. Il a Ă©tĂ© fĂąchĂ© de la mort du colonel [Jean-Baptiste] Stoppa qui aurait pu ĂȘtre trĂšs utile Ă  JA. [Jean] de Saconay, qui a Ă©tĂ© ici ces jours passĂ©s, et qui a Ă©tĂ© prĂšs de Stoppa pendant sa maladie, a rendu hommage Ă  sa mĂ©moire, en louant la façon dont il a rĂ©sistĂ© Ă  toutes les tentations et sollicitations qu'on lui a faites de la part de la Cour. Il a attendu la mort avec une grande fermetĂ© et une profonde piĂ©tĂ©. Micheli prie de dire tout cela Ă  l'Ă©vĂȘque de Salisbury [Gilbert I Burnet] qui a eu autrefois de l'estime pour cet homme. Micheli ne sait pas trĂšs bien quel a Ă©tĂ© le rĂ©sultat de la DiĂšte des Suisses; il sait seulement que l'envoyĂ© [de Neveu] de l'empereur [LĂ©opold I] en est parti mĂ©content et qu'on menace d'arrĂȘter toutes les marchandises de ce pays qui passeront par l'Allemagne. Il a toujours cru que ce n'Ă©tait pas par les voies de fait que l'on ramenait cette nation. Il faut les attirer par des bienfaits. On dit que Berne donnera un rĂ©giment aux VĂ©nitiens. La grande misĂšre oĂč est le plat pays fait qu'on y trouvera facilement des soldats. Le duc de Savoie [Victor-AmĂ©dĂ©e II] a toujours aussi peu de santĂ©. Il est restĂ© dans le pays encore beaucoup de troupes allemandes, Ă  cause des trĂšs nombreuses troupes françaises stationnĂ©es en Provence et en DauphinĂ©. À GenĂšve, tout est tranquille; on a fĂȘtĂ© l'Escalade la veille et, malgrĂ© la grande misĂšre, il n'y a jamais eu autant de fĂȘtes. Il n'y a pas de vacance au Conseil mais on croit qu'[Ami Chapeaurouge-] Dauphin se dĂ©chargera et qu'il faudra faire un syndic, ce qui ne se fera pas sans de grandes brigues car il y a longtemps qu'il n'y a pas eu de porte ouverte. Mais il y a un grand empressement pour entrer dans le Deux-Cents oĂč l'on veut ajouter une trentaine de places; Germain Colladon devrait y entrer parmi les premiers. Micheli croit qu'on enverra Ă  JA un mĂ©moire de de Mausac concernant feu de la Razigade [I] dont JA n'a pas fait mention de la mort, quoique tragique; son frĂšre [de la Razigade II], qui est en France, voudrait bien savoir oĂč sont ses effets. Le dĂ©funt lui avait en effet Ă©crit qu'il avait donnĂ© tous ses papiers Ă  deux ministres de ses amis. On n'a encore rien dĂ©cidĂ© pour la chaire de philosophie. [Antoine I] LĂ©ger a demandĂ© d'ĂȘtre dĂ©chargĂ© de la prĂ©dication italienne, assumĂ©e par interim par [Marc] Micheli. Les mariages de [BarthĂ©lemi] Pellissari et de [Jacques] de Mazel sont renvoyĂ©s aux mois prochains; le premier vit dans la maison de [Jean-Robert] Chouet oĂč loge sa maĂźtresse [RenĂ©e Burlamaqui] et oĂč il sera assez mal, l'autre s'est installĂ© chez Madame Laurent, dans le voisinage de la maison de JA. Pour finir, Micheli fait Ă©tat d'une cabale, non pas chimĂ©rique comme celle de Jurieu, mais bien rĂ©elle, et qui fait honte au pays. Il s'agit d'une fourmiliĂšre de voleurs et de brigands, Ă©tablie dans la plaine du pays, depuis la forĂȘt de Nyon jusqu'au Jura; ils agissaient par petits groupes, attaquant et assommant des passants sans dĂ©fense. Ce ne sont pas des gens pauvres mais bien des hommes affamĂ©s du sang de leurs victimes plutĂŽt que de leur bourse car la plupart de ceux qui furen"t tuĂ©s n'avaient mĂȘme pas de quoi se faire enterrer. La chose est longtemps passĂ©e inaperçue dans la mesure oĂč les victimes n'Ă©taient pas des habitants du pays mais des rĂ©fugiĂ©s dont on pouvait penser qu'ils avaient quittĂ© les lieux. Un mercier Ă©chappa Ă  leurs mains mais y perdit sa balle. Il retrouva son voleur quelques temps aprĂšs, lorsque celui-ci apporta son larcin au marchĂ© de Lausanne pour le vendre. DĂ©fĂ©rĂ© aussitĂŽt au Magistrat, il a Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ© et interrogĂ©; il a donnĂ© les noms de ses complices dont on a eu arrĂȘtĂ© une quarantaine et dĂ©jĂ  rouĂ©s vifs une vingtaine. Toute cette histoire montre bien la fĂ©rocitĂ© du pays. On n'a reçu aucune nouvelle de [Jean-Antoine] Dautun.

Adresse

[Angleterre]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Angleterre

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00488_f252r_ug63178_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00488_f252v_ug63179_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00488_f253r_ug63180_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00488_f253v_ug63181_turrettini_file.jpg