265 Lettres

Lettre 486 de Barthélemy Micheli du Crest à Jean-Alphonse Turrettini

GenĂšve 05.08.1692 [26.07/05.08.1692]

Me trouvant ici de retour

De retour des moissons, Micheli s'est chargé d'écrire à JA pour soulager Bénédict [II] Turrettini qui souffre d'un rhume de cerveau. Ils n'ont pas eu de lettres de lui cet ordinaire, patience, pourvu que cela n'arrive pas trop souvent et qu'il soit toujours en bonne santé. Les exemplaires des livres de François Turrettini [De necessaria secessione] que JA a demandés ont été confiés à [Jean-Antoine] Cramer et sont en route. Pour les thÚses de JA [Pyrrhonismus], Micheli ne sait pas q...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00483_f122r_ug60083_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00483_f122v_ug60084_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00483_f123r_ug60085_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00483_f123v_ug60086_turrettini_file.jpg

GenĂšve 05.08.1692 [26.07/05.08.1692]


Lettre autographe, adressée. Inédite. (F)
BibliothĂšque de GenĂšve, Ms fr 483 (f.122-123)


Me trouvant ici de retour


De retour des moissons, Micheli s'est chargĂ© d'Ă©crire Ă  JA pour soulager BĂ©nĂ©dict [II] Turrettini qui souffre d'un rhume de cerveau. Ils n'ont pas eu de lettres de lui cet ordinaire, patience, pourvu que cela n'arrive pas trop souvent et qu'il soit toujours en bonne santĂ©. Les exemplaires des livres de François Turrettini [De necessaria secessione] que JA a demandĂ©s ont Ă©tĂ© confiĂ©s Ă  [Jean-Antoine] Cramer et sont en route. Pour les thĂšses de JA [Pyrrhonismus], Micheli ne sait pas quand elles arriveront Ă  GenĂšve car elles sont bloquĂ©es avec toutes les marchandises en provenance de Hollande. Depuis qu'il est arrivĂ© Ă  Londres, il aura peut-ĂȘtre eu le temps de voir Pinelli, rencontrĂ© en Hollande, le grand mathĂ©maticien [Nicolas] Fatio [de Duillier] et Primerose, ancien patron et ami de son dĂ©funt frĂšre [Marc-Michel Micheli du Crest]. Tout est calme Ă  GenĂšve. La famille Bibaud est attendue Ă  la fin de la semaine pour la conclusion du mariage de [BarthĂ©lemi] Pellissari. Les troupes qui sont en Savoie marchent vers le DauphinĂ©. D'aprĂšs le journal, on a appris que les troupes françaises se regroupaient vers Embrun tandis que les ennemis investissaient Guillestre. Cette place ne sera pas difficile Ă  prendre puisque ce n'est qu'un malheureux bourg sans dĂ©fense. Les ennemis veulent fermer le siĂšge d'Embrun. Par des lettres de Briançon, du Ier aoĂ»t, on a appris que Guillestre Ă©tait tombĂ©e. Micheli signale Ă  JA qu'il y a de grandes difficultĂ©s Ă  la DiĂšte de Bade, l'envoyĂ© [de Neveu] de l'empereur [LĂ©opold I] menaçant, au nom de toute la maison d'Autriche, de rompre les relations avec le Corps helvĂ©tique. Mais on ne gagne pas les Suisses par des menaces. La France sait se montrer plus agrĂ©able pour leur faire entendre raison. Toutefois comme le blĂ© allemand est bloquĂ© en Allemagne et que le peuple pense mourir de faim, Micheli ne sait pas ce qui sera fait.

Adresse

Londres


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Londres

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00483_f122r_ug60083_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00483_f122v_ug60084_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00483_f123r_ug60085_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00483_f123v_ug60086_turrettini_file.jpg