262 Lettres

Lettre 465 de Marie I Turrettini Ă  Jean-Alphonse Turrettini

[GenĂšve] 24.06.1692 [s.d.]

pour ceste fois ie ne doute pas

Marie Turrettini espĂšre que JA sera maintenant Ă  Londres et suppute qu'il aura rĂ©glĂ© toutes ses affaires avant de partir. Elle l'invite Ă  ĂȘtre moins bref dans ses lettres et regrette sa paresse qui ne lui fait mĂȘme pas rĂ©pondre au quart des questions qu'on lui pose. Elle lui rappelle qu'il a promis une lettre pour [BĂ©nĂ©dict] Pictet, qui ne l'a pas reçue. Sans doute y donnait-il ses instructions pour la prĂ©sentation de ses thĂšses [Pyrrhonismus] aux Messieurs de la Compagnie. Les livres exp...

page 1

ms_fr_00483_f111r_ug60061_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00483_f111v_ug60062_turrettini_file.jpg

[GenĂšve] 24.06.1692 [s.d.]


Lettre autographe. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 483 (f.111)


pour ceste fois ie ne doute pas


Marie Turrettini espĂšre que JA sera maintenant Ă  Londres et suppute qu'il aura rĂ©glĂ© toutes ses affaires avant de partir. Elle l'invite Ă  ĂȘtre moins bref dans ses lettres et regrette sa paresse qui ne lui fait mĂȘme pas rĂ©pondre au quart des questions qu'on lui pose. Elle lui rappelle qu'il a promis une lettre pour [BĂ©nĂ©dict] Pictet, qui ne l'a pas reçue. Sans doute y donnait-il ses instructions pour la prĂ©sentation de ses thĂšses [Pyrrhonismus] aux Messieurs de la Compagnie. Les livres expĂ©diĂ©s il y a six mois sont enfin arrivĂ©s et ont Ă©tĂ© remis. Marie Turrettini se rĂ©jouit de la bonne rencontre effectuĂ©e par [Paul] L'Escot et des ouvertures qu'on lui a faites. De La Rive [I] viendra voir JA; Marie pense qu'il ne fait pas grand-chose Ă  Londres. Il faudra que JA se conduise envers ces messieurs, qui probablement lui feront entendre que leurs finances sont courtes, selon les occasions. Marie lui fait entiĂšrement confiance pour agir avec honneur. On voudrait savoir s'il a dĂ©jĂ  vu [Gilbert I] Bur[net] et comment il en a Ă©tĂ© reçu. Il est de ceux qui doivent se rĂ©jouir des malheurs du roi Jacques [II Stuart]. [BarthĂ©lemy Micheli] du Crest attend de voir comment les affaires tourneront pour Ă©crire Ă  JA. Marie Turrettini est indignĂ©e par la façon dont on outre les nouvelles au-delĂ  de toute raison. Pour ce qui est du PiĂ©mont, il n'y a rien de nouveau. Il se prĂ©parerait quelque chose. Paul [Reinaudin] est Ă  GenĂšve. Il veut devenir ministre et on l'envoie Ă  BĂąle. Madame Jouani [RenĂ©e Diodati] se rĂ©jouit de ce que JA ait pu voir son neveu Jean [II Diodati]. Elle se porte assez bien mais tous sont assez faibles et vieux. BĂ©nĂ©dict Turrettini commence Ă  sortir, ce qu'il n'avait pas fait depuis des mois Ă  cause de ses jambes. La famille se rĂ©jouit de la bonne santĂ© de JA et espĂšre que le changement d'air ne l'altĂ©rera pas. Il faudra faire attention Ă  la nourriture anglaise, puisque les viandes et les boissons sont diffĂ©rentes de celles de Hollande. De Cambiague Ă©crit Ă  son beau-frĂšre mĂ©decin [ThĂ©odore Colladon]. Marie Turrettini ne sait s'il se souviendra encore de la famille. Il pourrait voir aussi le fils de [Jeanne] Bonet [Friedrich], reprĂ©sentant Ă  Londres de l'Électeur de Brandebourg [Friedrich III]. C'est un homme savant et trĂšs mĂ©lancolique Ă  qui JA pourrait aller rendre visite. Co[lladon?] l'introduira auprĂšs de sa mĂšre et de sa sƓur [Susanne Wikart]. Il pourrait voir aussi Madame de Saint-Jean [AngĂ©lique-Madeleine de Saint-John], sƓur de [Julie] Calandrini.

Adresse

[Londres]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Londres

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_00483_f111r_ug60061_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00483_f111v_ug60062_turrettini_file.jpg