32 Lettres

Lettre 386 de Jacques Ingrand Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Genève 29.01.1692 [19/29.01.1692]

Je ne pouvais

Ingrand est très sensible à toutes les marques d'amitié qui lui viennent de JA et le remercie de sa lettre qui en est une. Il craint de perdre son amitié. Le destinataire se trouve dans un pays où l'on se fait un mérite de se déclarer contre la tolérance alors que ce qu'il y a de mieux, c'est la modération d'esprit avec laquelle il accueille les sentiments différents qui partagent les hommes. Si le torrent de savants emporte JA et lui inspire de l'horreur pour ce que son correspondant a de plus...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f239r_ug62381_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f239v_ug62382_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f240r_ug62383_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f240v_ug62384_turrettini_file.jpg

Genève 29.01.1692 [19/29.01.1692]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 487 (f.239-240)


Je ne pouvais


Ingrand est très sensible à toutes les marques d'amitié qui lui viennent de JA et le remercie de sa lettre qui en est une. Il craint de perdre son amitié. Le destinataire se trouve dans un pays où l'on se fait un mérite de se déclarer contre la tolérance alors que ce qu'il y a de mieux, c'est la modération d'esprit avec laquelle il accueille les sentiments différents qui partagent les hommes. Si le torrent de savants emporte JA et lui inspire de l'horreur pour ce que son correspondant a de plus aimable, celui-ci renoncera alors à tout commerce. Mais il a pourtant une autre opinion de son interlocuteur. En effet, il lui est apparu, dès le début, pacifique, équitable, juste, en quête de la vérité en elle-même, d'un cœur doux et généreux, éloigné de la vaine gloire des savants du monde, mais attaché à celle de Dieu. Toutes ces qualités l'encouragent dans l'idée que JA ne cèdera pas aux tentations qui s'offrent à lui, qu'il ne condamnera jamais que ceux que le Seigneur du monde a condamnés et qu'il supportera avec charité ceux qu'il supporte. Il reconnaît que toute la difficulté réside en ceci, connaître par la raison ou par l'Esprit qui sont les uns et qui sont les autres. Il aimerait que les théologiens étudiassent bien cette matière. Mais tant qu'on ne saura pas avec clarté quels sont les points fondamentaux, il serait charitable que tous les chrétiens reconnaissent que suspendre son jugement est nécessaire au salut. Du reste, on se tolère mutuellement sur des erreurs de morale qui sont plus importantes pour le salut que celles de spéculation. En effet, on n'a encore jamais vu les Églises anathématiser ceux qui disent que les mensonges ne sont pas péchés ou ceux qui admettent les ruses dans l'exercice du commerce, alors que les uns et les autres n'habiteront pas le Royaume des Cieux. Alors pourquoi ne pas tolérer ceux dont les sentiments ne diffèrent que sur des questions spéculatives qui ne font guère d'obstacle à la sainteté? Il demande à JA de garder cela pour lui et pour ses amis et de lui communiquer ses sentiments sur cette question. Dans un PS, il ajoute que [Charles (?)] Druet s'est rétiré à Berne où il a trouvé moyen d'avoir une pension de 50/60 écus. Il prie JA de donner ce billet à [Charlotte (?)] Gousset, une bonne amie qu'il aimerait que JA connaisse.

Adresse

Rotterdam


Lieux

Émission

Genève

RĂ©ception

Rotterdam

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00487_f239r_ug62381_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f239v_ug62382_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f240r_ug62383_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f240v_ug62384_turrettini_file.jpg