152 Lettres

Lettre 357 de Jean-Alphonse Turrettini à Bénédict II Turrettini

Rotterdam 06.12.1691 [06.12.91]

Je commence par ce qui me tient

JA s'inquiÚte pour la santé de son oncle Bénédict et attend avec impatience des nouvelles. Il est redevable à [Barthélemy] Micheli du Crest de ce que celui-ci lui a envoyé sur le siÚge de Montmélian et dont il a fait part à ses amis. Ceux-ci «sont fort aises de savoir les choses au vrai», quant à ceux qui ne veulent que des nouvelles agréables, ils n'en tiennent pas compte. [Bazin] de Limeville est de ce nombre car il a été gùté par la fréquentation des prophÚtes [allusion à Jurieu]. Cela ne l'e...

page 1

gray00334_357_1-4_ug73611_turrettini_file.jpg

page 2


gray00335_357_2-3_ug73612_turrettini_file.jpg

Rotterdam 06.12.1691 [06.12.91]


Lettre autographe, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Ea.5.7


Je commence par ce qui me tient


JA s'inquiĂšte pour la santĂ© de son oncle BĂ©nĂ©dict et attend avec impatience des nouvelles. Il est redevable Ă  [BarthĂ©lemy] Micheli du Crest de ce que celui-ci lui a envoyĂ© sur le siĂšge de MontmĂ©lian et dont il a fait part Ă  ses amis. Ceux-ci «sont fort aises de savoir les choses au vrai», quant Ă  ceux qui ne veulent que des nouvelles agrĂ©ables, ils n'en tiennent pas compte. [Bazin] de Limeville est de ce nombre car il a Ă©tĂ© gĂątĂ© par la frĂ©quentation des prophĂštes [allusion Ă  Jurieu]. Cela ne l'empĂȘche pas au demeurant d'ĂȘtre fort bon homme. On attend avec impatience des nouvelles du Parlement, tandis que toutes les troupes, en Hollande, sont dans leurs quartiers d'hiver jusqu'au mois de mars. L'Ă©tat de santĂ© de [FrĂ©mont] d'Ablancourt est mauvais, suite Ă  sa chute. Sa blessure l'empĂȘche de faire ses nĂ©cessitĂ©s et il est rĂ©duit Ă  un rĂ©gime purement liquide. Il a aussi une forte fiĂšvre et l'on craint d'autant plus pour lui que ce n'est plus un jeune homme. JA ira incessamment Ă  La Haye lui rendre visite, de mĂȘme qu'Ă  [Louis (?)] Saumaise, lui aussi incommodĂ©. [Jean-Antoine] Dautun devrait ĂȘtre arrivĂ© Ă  Hambourg mais JA n'en a reçu encore aucune nouvelle. Il a commencĂ© Ă  apprendre l'anglais avec des messieurs anglais qu'il avait rencontrĂ© Ă  GenĂšve et qui se trouvent heureusement dans le mĂȘme logis que lui. Ils lui font rĂ©pĂ©ter ses leçons. On craint pour les jours de [Jean I] Guillebert, ministre Ă  Haarlem. JA regretterait sa probitĂ© et sa candeur. Pour rĂ©pondre aux questions de sa tante [Marie I Turrettini], il a effectivement rencontrĂ© Ă  Haarlem Henri-Samuel Cromelin. Il avait dĂ©jĂ  Ă©crit il y a longtemps qu'il avait trouvĂ© la piĂšce d'or dans sa balle et reçu ce que son oncle avait donnĂ© Ă  Dautun. Jurieu, depuis son retour du synode [de Naarden] a Ă©tĂ© presque toujours malade. Il est Ă  La Haye, depuis quelques jours, pour changer d'air, ce qui explique que JA n'ait pas encore proposĂ© sous lui. JA devra officier le premier jour de l'an, en dĂ©pit du nouveau rĂšglement qui exclut les simples Ă©tudiants des fonctions ordinaires. Des personnes qui le souhaitaient l'ont proposĂ© au Consistoire qui a acceptĂ©. Il aimerait savoir si les porcelaines qu'il avait priĂ© [Pierre I] Got de leur envoyer sont arrivĂ©es et si [Jean] Favre a remis Ă  [Antoine] RouviĂšre les pipes et le tabac dont JA l'avait chargĂ©. Il a remis Ă  un certain Lachena un livre de Bayle pour [BarthĂ©lemy] Micheli du Crest.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Rotterdam

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

gray00334_357_1-4_ug73611_turrettini_file.jpg

page 2


gray00335_357_2-3_ug73612_turrettini_file.jpg