4245 Lettres

Lettre 328 de Bénédict II Turrettini à Jean-Alphonse Turrettini

GenĂšve 16.10.1691 [06/16.10.1691]

Nostre derniere a esté il y a 8 Jours

BĂ©nĂ©dict Turrettini s'Ă©tonne de ce que son neveu n'ait pas reçu leurs derniĂšres lettres car ils n'ont sautĂ© aucune poste. Il faudra qu'il les tienne informĂ©s Ă  ce sujet. Il se dit trĂšs satisfait de la poursuite de la bonne santĂ© de JA, malgrĂ© les grandes maladies qui sĂ©vissent en Hollande Ă  cause des chaleurs estivales excessives. Il vient de rentrer de Satigny oĂč il s'Ă©tait rendu pour les vendanges;il y a laissĂ© sa sƓur [Marie I Turrettini] et Barbe Pictet. Le secrĂ©taire [d'État Jean-Robert] Ch...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00483_f080r_ug59999_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00483_f080v_ug60000_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00483_f081r_ug60001_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00483_f081v_ug60002_turrettini_file.jpg

GenĂšve 16.10.1691 [06/16.10.1691]


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 483 (f.80-81)


Nostre derniere a esté il y a 8 Jours


BĂ©nĂ©dict Turrettini s'Ă©tonne de ce que son neveu n'ait pas reçu leurs derniĂšres lettres car ils n'ont sautĂ© aucune poste. Il faudra qu'il les tienne informĂ©s Ă  ce sujet. Il se dit trĂšs satisfait de la poursuite de la bonne santĂ© de JA, malgrĂ© les grandes maladies qui sĂ©vissent en Hollande Ă  cause des chaleurs estivales excessives. Il vient de rentrer de Satigny oĂč il s'Ă©tait rendu pour les vendanges;il y a laissĂ© sa sƓur [Marie I Turrettini] et Barbe Pictet. Le secrĂ©taire [d'État Jean-Robert] Chouet lui a donnĂ© hier une lettre pour JA avec le privilĂšge en question. BĂ©nĂ©dict Turrettini a payĂ© les dix Ă©cus demandĂ©s que JA devra se faire rembourser par le libraire hollandais [van der Slaart]. La famille est obligĂ©e Ă  Chouet qui a fait obtenir ce privilĂšge grĂące Ă  son crĂ©dit, ses soins et son adresse. Il faudrait donc que le libraire, outre les deux ou trois exemplaires qu'il doit donner Ă  GenĂšve, en fasse parvenir un bien reliĂ© pour le secrĂ©taire. Les vendanges ne donnent pas grand chose mais elles sont encore passables pour la famille. [Étienne] Jallabert n'est finalement pas encore parti. S'il ne part pas bientĂŽt, il restera sans doute Ă  GenĂšve. Pour ce qui regard [Jean-Antoine] Dautun, BĂ©nĂ©dict Turrettini confirme Ă  JA que la famille prĂ©fĂšrerait qu'il passĂąt l'hiver en Hollande avec JA, avant d'aller Ă  Hambourg. Il comprend que la poursuite des divisions de Rotterdam lui donne du chagrin mais on approuve sa retenue et sa volontĂ© de rester Ă  l'Ă©cart de ces dissensions. DĂšs que les maladies auront cessĂ©, il pourra aller se promener ailleurs. Il est attendu par exemple Ă  Amsterdam et Ă  Haarlem, chez leurs amis [Kertner et Henri-Samuel Crommelin]. BĂ©nĂ©dict Turrettini lui recommande de nouveau de prendre bien soin de sa santĂ©. Il lui transmet le plaisir qu'a eu sa tante Marie d'apprendre qu'il se portait bien. Elle a de la peine pour JA Ă  l'idĂ©e du dĂ©part de Dautun et de leur sĂ©paration. Elle fait remarque que Dautun ne doit pas se prĂ©cipiter en s'embarquant dans une affaire dont il n'est pas assurĂ©.

Adresse

[Hollande]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Hollande

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00483_f080r_ug59999_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00483_f080v_ug60000_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00483_f081r_ug60001_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00483_f081v_ug60002_turrettini_file.jpg