7 Lettres

Lettre 303 de Jacques Bernard Ă  Jean-Alphonse Turrettini

La Haye 07.09.1691

Je vous avoĂŒe

Bernard rappelle plaisamment JA aux devoirs de l'amitiĂ©, en l'invitant Ă  une plus grande rĂ©gularitĂ© dans la correspondance. S'il peut lui pardonner d'ĂȘtre inconstant en amour, comme il se vante de l'ĂȘtre, il serait impardonnable qu'il le fĂ»t dans ses amitiĂ©s. Si tel Ă©tait le cas, Bernard serait capable de faire plus de dĂ©marches que n'en a faites M.* [Jurieu (?)] pour faire dĂ©poser de la C[onseillĂšre (?)]. Poursuivant sur ce ton badin, il explique avoir pensĂ© un moment que le silence de JA Ă©tait...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00485_f054r_ug60975_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00485_f054v_ug60976_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00485_f055r_ug60977_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00485_f055v_ug60978_turrettini_file.jpg

La Haye 07.09.1691


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 485 (f.54-55)


Je vous avoĂŒe


Bernard rappelle plaisamment JA aux devoirs de l'amitiĂ©, en l'invitant Ă  une plus grande rĂ©gularitĂ© dans la correspondance. S'il peut lui pardonner d'ĂȘtre inconstant en amour, comme il se vante de l'ĂȘtre, il serait impardonnable qu'il le fĂ»t dans ses amitiĂ©s. Si tel Ă©tait le cas, Bernard serait capable de faire plus de dĂ©marches que n'en a faites M.* [Jurieu (?)] pour faire dĂ©poser de la C[onseillĂšre (?)]. Poursuivant sur ce ton badin, il explique avoir pensĂ© un moment que le silence de JA Ă©tait dĂ» Ă  la volontĂ© de ne pas porter prĂ©judice Ă  Bernard, puisque, selon l'un des professeurs de l'AcadĂ©mie de GenĂšve, nouvel Athanase de ce siĂšcle, tout ressortissant de cette ville semble dĂ©sormais avoir besoin d'un passeport de santĂ© sous peine d'ĂȘtre banni de la sociĂ©tĂ©. Mais Bernard n'a plus rien Ă  craindre, maintenant qu'il est complĂštement blanchi, mĂȘme si, pour l'amour des lettres de JA, il eĂ»t Ă©tĂ© disposĂ© Ă  s'exposer Ă  quelques petits soupçons d'hĂ©tĂ©rodoxie, surtout maintenant qu'il n'y a plus tant Ă  craindre! Il paraĂźt que Jurieu, las de voir son zĂšle si mal interprĂ©tĂ©, aurait dĂ©cidĂ© de ne plus se mĂȘler de ce genre affaires. Bernard conseille effectivement le repos au personnage tant parce que cela est nuisible Ă  sa santĂ© que parce que les autres aussi pourront ainsi se reposer. Il ne devrait toutefois pas s'en tenir longtemps Ă  une telle dĂ©cision. L'expĂ©diteur partage les idĂ©es de JA sur la derniĂšre Lettre [1691] d'[Henri] Basnage de Beauval de mĂȘme que sur Bayle. Tout le monde jette la pierre Ă  ce dernier et Bernard aimerait beaucoup qu'il ne fĂ»t pas coupable, mĂȘme s'il craint fortement le contraire. Il voudrait en savoir davantage sur la mĂ©thode utilisĂ©e par Bayle dans ses recueils [Nouvelles de la RĂ©publique des Lettres] et espĂšre avoir des renseignements Ă  ce sujet par le biais de JA. Il lui demande Ă©galement s'il a lu la philosophie de Regis [SystĂšme de philosophie], que l'auteur, semble-t-il, voulait faire imprimer il y a dix ans Ă  GenĂšve. Il regrette que [Jean-Antoine] Dautun n'ait pas rĂ©ussi, sans prĂ©judice des intĂ©rĂȘts de [Jacques] Basnage. Il incite JA, qui envisage de passer un mois Ă  Rotterdam et une semaine Ă  La Haye, Ă  revenir de cette incongruitĂ© et Ă  prĂ©voir un plus long sĂ©jour dans cette deuxiĂšme ville. Quant Ă  Utrecht, quinze jours seront largement suffisants, surtout pour quelqu'un qui, comme JA, semble dĂ©chaĂźnĂ© contre les formes substantielles, entĂȘtĂ© de la matiĂšre subtile et persuadĂ© de l'efficace des figures, toutes doctrines dĂ©testĂ©es dans ce pays-lĂ .

Adresse

[Hollande]


Lieux

Émission

La Haye

RĂ©ception

Hollande

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00485_f054r_ug60975_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00485_f054v_ug60976_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00485_f055r_ug60977_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00485_f055v_ug60978_turrettini_file.jpg