21 Lettres

Lettre 287 de Jean-Marc Verchère à Jean-Alphonse Turrettini

Londres 18.08.1691 [08.08.1691]

Je crains... que vous ne

Verchère a tardé à répondre à JA parce que [Daniel II] Chamier lui avait dit qu'il écrirait lui-même incessamment à JA en lui donnant tous les renseignements désirés. Il avait donc décidé d'attendre pour pouvoir lui fournir d'autres éléments plus précis. Il y avait effectivement une place vacante à la Savoie du fait de la mort de Faulcon. Mais, Abbadie étant arrivé d'Irlande le jour même de la mort de ce ministre, on tenait pour certain que le Consistoire de cette Église avait jeté son dévolu su...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_493_f016r_ug65833_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_493_f016v_ug65834_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_493_f017r_ug65835_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_493_f017v_ug65836_turrettini_file.jpg

Londres 18.08.1691 [08.08.1691]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 493 (f.16-17)


Je crains... que vous ne


Verchère a tardé à répondre à JA parce que [Daniel II] Chamier lui avait dit qu'il écrirait lui-même incessamment à JA en lui donnant tous les renseignements désirés. Il avait donc décidé d'attendre pour pouvoir lui fournir d'autres éléments plus précis. Il y avait effectivement une place vacante à la Savoie du fait de la mort de Faulcon. Mais, Abbadie étant arrivé d'Irlande le jour même de la mort de ce ministre, on tenait pour certain que le Consistoire de cette Église avait jeté son dévolu sur lui. Quand Verchère apprit la mort de Faulcon, il voulut écrire à [Jean-Antoine] Dautun pour l'en informer, mais il fut informé entre temps qu'Abbadie, alors sans emploi, reprendrait sûrement cette place. Il sut de surcroît, le lendemain, grâce à l'un des meilleurs amis d'Abbadie, que celui-ci s'intéressait effectivement à cette place, en attendant mieux car elle ne vaut que 60 livres sterlings, ce qui n'est pas grand-chose pour un homme qui se voit dans l'attente d'un canonicat. La nouvelle s'est avérée exacte par la suite. Abbadie a été appelé à la Savoie quelques jours plus tard, et de façon bien obligeante, et a accepté. La reine [Marie II] lui a octroyé, de son côté, une pension de soixante pièces, afin qu'il puisse attendre plus confortablement le canonicat qui doit lui échoir. Verchère doit avertir JA que, même si la place était encore à pourvoir, aucun des messieurs mentionnés par JA ne pourrait rendre un service quelconque à Dautun car le Consistoire de la Savoie est très mystérieux et l'on ignore ce qui s'y passe. Il n'est pas même sûr qu'une recommandation venue de ministres d'autres Églises auprès d'un de ces messieurs n'eût un effet inverse de celui escompté. Il faut être sur place, avoir un certain nombre d'amis dans le Consistoire, disposés à soutenir le candidat. On a dit du reste qu'Abbadie n'aurait jamais été élu sans l'intervention des puissances et, malgré cet appui, il a eu deux concurrents tenaces qui ont récolté, chacun, sept ou huit voix. L'un des deux est un intime de [Charles] Bertheau. Il y a actuellement aussi une place vacante à l'Église de Londres qu'on appelle [...] [oubli de Verchère qui a omis d'indiquer le nom]. Elle a été abandonnée par un dénommé Gravisset qui a demandé son congé, on ne sait pas très bien pourquoi. Verchère voulait en avertir Dautun mais [René] Bertheau lui a dit que le Consistoire avait décidé de faire appel à [Daniel I] de Superville. Le vieil homme tenait ce renseignement de son fils [Charles], pasteur dans cette Église, mais en avait oublié le caractère confidentiel car le mystère y est aussi grand qu'à la Savoie et l'on n'y prend jamais un ministre qu'il n'ait été mis un certain temps à l'épreuve. Il est vraisemblable que de Superville, en cas qu'il vienne, sera aussi obligé de passer par là. Verchère est fâché que Dautun, pour qui il a une grande estime, ne puisse pas avoir un établissement digne de lui. Lui-même regrette de n'être pas assez important pour pouvoir l'aider véritablement. La perspective du prochain séjour anglais de JA le réjouit. [Louis] Peytiers, qui loge dans sa maison, fait ses compliments à JA.

Adresse

Leyde


Lieux

Émission

Londres

Réception

Leyde

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_493_f016r_ug65833_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_493_f016v_ug65834_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_493_f017r_ug65835_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_493_f017v_ug65836_turrettini_file.jpg