241 Lettres

Lettre 255 de Jean-Alphonse Turrettini à Bénédict II Turrettini

Leyde 06.07.1691

Nous voici encore dans notre

JA, encore Ă  Leyde, partira finalement demain pour Amsterdam. Sa santĂ© continue d'ĂȘtre trĂšs bonne et la visite de [Charles II] Drelincourt n'a pas Ă©tĂ© une visite de mĂ©decin, comme l'a cru sa tante Marie [II Turrettini]. Ils ont beaucoup discutĂ© de JuvĂ©nal et d'Horace. Ils ont soupĂ© hier soir avec lui chez Vitrarius et appris la nouvelle dignitĂ© du beau-frĂšre de celui-ci [Marc Dupuis (?)]. [Jean] Favre, de retour d'Angleterre, est venu les saluer et partira dans trois jours pour GenĂšve. JA en a p...

page 1

gray00283_255_1-4_ug73562_turrettini_file.jpg

page 2


gray00284_255_2-3_ug73563_turrettini_file.jpg

Leyde 06.07.1691


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Ea.5.7


Nous voici encore dans notre


JA, encore Ă  Leyde, partira finalement demain pour Amsterdam. Sa santĂ© continue d'ĂȘtre trĂšs bonne et la visite de [Charles II] Drelincourt n'a pas Ă©tĂ© une visite de mĂ©decin, comme l'a cru sa tante Marie [II Turrettini]. Ils ont beaucoup discutĂ© de JuvĂ©nal et d'Horace. Ils ont soupĂ© hier soir avec lui chez Vitrarius et appris la nouvelle dignitĂ© du beau-frĂšre de celui-ci [Marc Dupuis (?)]. [Jean] Favre, de retour d'Angleterre, est venu les saluer et partira dans trois jours pour GenĂšve. JA en a profitĂ© pour joindre Ă  sa balle une demi-livre du meilleur tabac avec une douzaine de pipes pour [Antoine] RouviĂšre. La balle de JA est enfin arrivĂ©e et il en est bien aise surtout pour la peine qu'elle a donnĂ©e Ă  la famille et Ă  [Pierre I] Got et Ă  ses gens. Outre cela, il n'aura pas besoin pour le moment d'acheter du linge et un habit noir pour lui et pour [Jean-Antoine] Dautun. Il s'est en revanche fait faire un habit de drap dont il a dĂ©jĂ  envoyĂ© l'Ă©chantillon Ă  sa famille. Quoiqu'il s'apprĂȘte Ă  partir pour de longs mois, il ne sait pas s'il ne reviendra pas Ă  Leyde pour l'hiver. Pour le moment, il s'agit de passer une dizaine de jours Ă  Amsterdam, puis de faire un tour dans la Northollande et de s'arrĂȘter sept/huit jours Ă  Utrecht. Il finira son tour par une visite Ă  La Haye, oĂč on trouve maintenant autant d'auberges qu'on veut, et Ă  Rotterdam. Il se peut qu'ils dĂ©cident de passer l'hiver dans l'une ou l'autre de ces villes; si, en revanche, ils ne sont pas contents, ils retourneront Ă  Leyde oĂč le logement et la nourriture sont bons. Et si la ville offre moins de contacts, ils auront plus de temps pour Ă©tudier. En dĂ©pit du succĂšs de sa prĂ©dication Ă  La Haye, Dautun n'a pas de vĂ©ritables perspectives en Hollande. Les candidats y sont nombreux et les places rares et l'on se lasse de donner des pensions. On ne sait ce que la sƓur [Jeanne Bonet] de [Friedrich] Spanheim a Ă©crit Ă  son frĂšre. JA conseille Ă  [Paul] L'Escot de faire comme Dautun, Ă  savoir de donner des leçons d'humanitĂ©s en attendant l'annĂ©e prochaine oĂč [LĂ©onard (?)] Buisson voudra peut-ĂȘtre le faire voyager avec son fils [Jean-Louis (?)]. Il transmet Ă  la famille 50 florins de Hollande que [RenĂ©e] Duplessis lui a confiĂ©s pour sa mĂšre [Jeanne Le Damoisel (?)].

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Leyde

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

gray00283_255_1-4_ug73562_turrettini_file.jpg

page 2


gray00284_255_2-3_ug73563_turrettini_file.jpg