30 Lettres

Lettre 193 de Jean-Alphonse Turrettini à Bénédict II Turrettini

Paris 03.03.1691

Je vous ecrivis par l'ordinaire passé

JA confirme Ă  sa famille ce qu'il lui annonçait dans sa lettre du Ier mars, Ă  propos des conditions du voyage de Hollande. Il ajoute que les messieurs qui l'accompagnent ont aussi dĂ©cidĂ© de prendre un passeport de France. Ils l'ont fait demander par [Pierre] Stoppa. Les voyageurs ont Ă©galement rĂ©solu de se charger de peu de choses lors du voyage par peur d' ĂȘtre dĂ©troussĂ©s. JA a reçu de [Pierre I] Got des lettres de recommandation pour diffĂ©rentes villes, dont Anvers qu'il regrette po...

page 1

gray00257_193_1-4_ug73533_turrettini_file.jpg

page 2


gray00258_193_2-3_ug73534_turrettini_file.jpg

Paris 03.03.1691


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Ea.5.7


Je vous ecrivis par l'ordinaire passé


JA confirme Ă  sa famille ce qu'il lui annonçait dans sa lettre du Ier mars, Ă  propos des conditions du voyage de Hollande. Il ajoute que les messieurs qui l'accompagnent ont aussi dĂ©cidĂ© de prendre un passeport de France. Ils l'ont fait demander par [Pierre] Stoppa. Les voyageurs ont Ă©galement rĂ©solu de se charger de peu de choses lors du voyage par peur d' ĂȘtre dĂ©troussĂ©s. JA a reçu de [Pierre I] Got des lettres de recommandation pour diffĂ©rentes villes, dont Anvers qu'il regrette pourtant de ne pas pouvoir visiter. Il n'utilisera vraisemblablement que celles pour Lille et peut-ĂȘtre Bruxelles. Il fait un compte rendu des visites effectuĂ©es Ă  Paris, dont celle Ă  Pavillon, qui l'a enchantĂ©. Le lieutenant colonel Stoppa lui a proposĂ© de l'emploi, s'il en voulait, mais JA s'en est excusĂ© en prĂ©tendant qu'il Ă©tait "trop poltron" et qu'Ă  moins qu'on lui donnĂąt "un emploi qui le mĂźt Ă  couvert du mousquet et du canon", ça n'Ă©tait pas son affaire. Une lettre de Stoppa Ă  un officier suisse Ă  Versailles lui permettra de voir tout ce qu'il y a Ă  y voir. La visite est prĂ©vue pour le lendemain. Lacombe et Cornier feront bien tout leur possible pour l'affaire de BĂ©nĂ©dict Turrettini mais ils attendent toujours les papiers. Pavillon en fera de mĂȘme. Celui-ci est le plus judicieux des philosophes. JA veut parler de cette philosophie qui apprend Ă  vivre et qui est la seule nĂ©cessaire. Il remerciera [AngĂ©lique] Bibaud de lui avoir procurĂ© cette connaissance. Il a aussi rendu visite Ă  [Étienne] Polier qui vit d'une maniĂšre trĂšs retirĂ©e Ă  Paris. Ils ont beaucoup discutĂ© de philosophie et de piĂ©tĂ©. Il achĂštera le surtout une fois arrivĂ© en Hollande oĂč les tissus sont meilleurs et moins chers. Il n'aura pas de mal Ă  attendre parce qu'il ne fait pas trĂšs froid depuis son dĂ©part de GenĂšve et qu'il est abondamment pourvu de tout. Il est allĂ© au Palais et a eu beaucoup de plaisir Ă  voir tout cet Ă©talage et toutes ces boutiques, oĂč l'on trouve tout ce qu'on veut. Il y a partout Ă  Paris un air de grandeur qui force l'admiration. JA regrette nĂ©anmoins sa famille et demande de ses nouvelles. Il a appris la mort de [Jean-Philippe] Du Noyer et s'en dĂ©sole. Il semble que [Paul] L'Escot s'en aille Ă  Bienne oĂč on lui offre une condition; il s'en rĂ©jouit.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Paris

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

gray00257_193_1-4_ug73533_turrettini_file.jpg

page 2


gray00258_193_2-3_ug73534_turrettini_file.jpg