262 Lettres

Lettre 173 de Jeremias Sterky à Jean-Alphonse Turrettini

[Lausanne] 11.02.1691 [01.02.1691]

J'ay une tres grande

Sterky est content de pouvoir s'entretenir encore une fois avec JA avant le départ de celui-ci. Il s'imagine que son correspondant attend avec impatience ce moment puisque tous les esprits qui aiment s'éclaircir par eux-mêmes des belles choses et qui tendent à la perfection ont le désir de voyager. Il est sûr aussi que son correspondant aura beaucoup de plaisir au cours de ce voyage et en tirera du profit. Au fil de ses visites, il se rendra compte que le bon sens n'est pas très répandu mais qu'...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_492_f270r_ug65689_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f270v_ug65690_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_492_f271r_ug65691_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_492_f271v_ug65692_turrettini_file.jpg

[Lausanne] 11.02.1691 [01.02.1691]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 492 (f.270-271)


J'ay une tres grande


Sterky est content de pouvoir s'entretenir encore une fois avec JA avant le départ de celui-ci. Il s'imagine que son correspondant attend avec impatience ce moment puisque tous les esprits qui aiment s'éclaircir par eux-mêmes des belles choses et qui tendent à la perfection ont le désir de voyager. Il est sûr aussi que son correspondant aura beaucoup de plaisir au cours de ce voyage et en tirera du profit. Au fil de ses visites, il se rendra compte que le bon sens n'est pas très répandu mais qu'il est pourtant de toutes les nations, ce qui rend notre esprit équitable et nous apprend à juger avec retenue ce qui est différent de ce que nous connaissons. Il verra aussi comment les différentes sectes proposent chacune sa croyance sur les points controversés et comment chacune est convaincue de la bonté de sa religion. Tout cela fortifiera JA dans la vérité des choses qu'il a déjà apprises, notamment grâce à l'excellent ouvrage [Institutio] de feu son père. Il le remercie beaucoup de lui en avoir offert un exemplaire [1688-1690]: c'est un ouvrage que tous les théologiens estiment pour sa valeur. Il lui est d'autant plus cher que Sterky vénère la mémoire de son auteur, sans tenir compte du fait qu'il le reçoit maintenant de la main d'un très cher ami. Il prie JA de transmettre ses compliments à [Friedrich] Spanheim et à Trigland et de lui donner souvent de ses nouvelles, d'autant plus qu'il n'est pas très familier de sa maison. JA sera étonné de voir dans plusieurs académies hollandaises que les professeurs sont très échauffés les uns contre les autres à cause des différents partis dans lesquels ils sont divisés (voetiens, coccéiens, cartésiens). Sterky pense qu'il est plus prudent de ne pas se mêler de cela et de ne pas prendre parti. De cette façon on ne mécontente personne. Le désir de la nouveauté, qui est toujours dangereux, a fait que certains ont fait un très mauvaise usage de la philosophie cartésienne, en en étendant les principes jusqu'aux dogmes de la foi. JA en entendra beaucoup parler, notamment dans les académies de Frise. Sterky a reçu les thèses que [Bénédict] Pictet lui a envoyées [Turrettini, Disputatio theologica de religione]. Le sujet est beau, curieux et digne de Pictet et de JA. La matière est traitée avec érudition, éloquence et clarté. Sterky invoque la bénédiction de Dieu sur le voyage de JA. Il espère que la chaire de théologie pourra bientot être de nouveau occupée par un Turrettini.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Lausanne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_492_f270r_ug65689_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f270v_ug65690_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_492_f271r_ug65691_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_492_f271v_ug65692_turrettini_file.jpg