2 Lettres

Lettre 154 de Georges Polier de Vernand à Jean-Alphonse Turrettini

Lausanne 04.05.1690 [24.04.1690]

Je vous rends mille

Polier remercie JA de lui avoir envoyé les harangues des ambassadeurs à Lucerne et à Baden; à Lausanne, on avait vu celles de Baden mais pas celles de Lucerne. On a en revanche celle en italien de l'ambassadeur d'Espagne à Baden [Casati] que Polier pourra prêter à JA si on ne l'a pas reçue à Genève. C'est dans la même pensée qu'il lui fait parvenir une petite pièce qu'il joint et qu'il lui demande de transmettre aussi à [Vincent] Minutoli. Cela fait longtemps que Polier n'a rien reçu de Hollande...

page 1

00866_154-1-2_ug68256_turrettini_file.jpg

page 2


00867_154-3-4_ug68257_turrettini_file.jpg

Lausanne 04.05.1690 [24.04.1690]


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.P.27

Budé, Lettres, III, p.243-245.


Je vous rends mille


Polier remercie JA de lui avoir envoyé les harangues des ambassadeurs à Lucerne et à Baden; à Lausanne, on avait vu celles de Baden mais pas celles de Lucerne. On a en revanche celle en italien de l'ambassadeur d'Espagne à Baden [Casati] que Polier pourra prêter à JA si on ne l'a pas reçue à Genève. C'est dans la même pensée qu'il lui fait parvenir une petite pièce qu'il joint et qu'il lui demande de transmettre aussi à [Vincent] Minutoli. Cela fait longtemps que Polier n'a rien reçu de Hollande, hors la suite des Soupirs de la France [de Jurieu (?)]. Il avait demandé à ne plus recevoir les Lettres sur les matières du temps dans la conviction qu'il les recevrait de Berne. Mais tel n'a pas été le cas. Son correspondant de Hollande lui a écrit dernièrement qu'un certain de La Conseillère, ministre réfugié à Hambourg, avait été accusé par Jurieu, dans une de ses Lettres pastorales [Lettre pastorale aux Fidèles de Paris] d'être socinien. Il a demandé réparation de cela devant le Consistoire de Rotterdam. Jurieu se prépare à lui répondre mais en prenant place dans le Consistoire comme juge plutôt que comme partie. Il paraît aussi qu'Abbadie, auteur d'une Vérité de la religion chrétienne, a répandu le bruit que la princesse de Zell [Eléonore de Braunschweig-Lüneburg-Zell] était socinienne. Cela a donné occasion à Jurieu d'écrire à cette dame une grande lettre, comme s'il était sûr de son socinianisme. À quoi il paraît que la princesse a répondu en disant qu'elle appréciait beaucoup les lettres de Jurieu mais le priait de ne plus en écrire de semblables. En effet il semblerait que cette princesse ne soit pas du tout dans les sentiments qu'on lui reproche et qu'elle se soit même insurgée contre les faiblesses qui se trouvent dans le Traité de la divinité du Christ d'Abbadie. D'où le bruit que celui-ci a répandu sur son compte. Polier n'a pas encore lu cet ouvrage et demande à son correspondant s'il le connaît et quel est éventuellement son opinion.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Lausanne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

00866_154-1-2_ug68256_turrettini_file.jpg

page 2


00867_154-3-4_ug68257_turrettini_file.jpg