265 Lettres

Lettre 134 de Johann Heinrich Gernler Ă  Jean-Alphonse Turrettini

Detmold 12.06.1689 [02/12.06.1689]

J'ai recû... l'obligeante votre

Gernler remercie JA de sa lettre et de ses marques d'amitiĂ©. Il comprend les raisons qui empĂȘchent qu'il puisse obtenir ce qu'il avait demandĂ©, mĂȘme s'il le regrette infiniment; il faut s'en remettre Ă  la providence qui en a disposĂ© autrement. Il voudrait seulement que JA assure [David] Camp que la lettre de vocation qu'il avait demandĂ©e ne signifiait aucunement qu'il n'Ă©tait pas satisfait du poste que celui-ci lui avait offert mais c'Ă©tait seulement un moyen d'obtenir plus facilement son congĂ©....

page 1

1812_134-1_ug68221_turrettini_file.jpg

page 2


1813_134-2_ug68222_turrettini_file.jpg

Detmold 12.06.1689 [02/12.06.1689]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.G.8


J'ai recû... l'obligeante votre


Gernler remercie JA de sa lettre et de ses marques d'amitiĂ©. Il comprend les raisons qui empĂȘchent qu'il puisse obtenir ce qu'il avait demandĂ©, mĂȘme s'il le regrette infiniment; il faut s'en remettre Ă  la providence qui en a disposĂ© autrement. Il voudrait seulement que JA assure [David] Camp que la lettre de vocation qu'il avait demandĂ©e ne signifiait aucunement qu'il n'Ă©tait pas satisfait du poste que celui-ci lui avait offert mais c'Ă©tait seulement un moyen d'obtenir plus facilement son congĂ©. JA a trĂšs bien compris cela dans les explications qu'il a donnĂ©es Ă  [Otto] Korn. Il ne faut plus parler de cette affaire; ce n'est du reste pas sa premiĂšre disgrĂące. Si Dieu lui fait la grĂące de quitter le pays dans lequel il se trouve, il ne trouvera plus rien au monde de dĂ©sagrĂ©able. Pour parler en confidence, il est trĂšs mortifiĂ© dans sa condition actuelle et doit y essuyer beaucoup de chagrins. S'il devait rester plus longtemps lĂ  oĂč il est, ou bien il prendrait des rĂ©solutions Ă©tranges, ou bien il passerait dans l'autre monde. VoilĂ  ce qu'il propose: il accepte le poste chez Camp mais il faudra que celui-ci patiente encore trois ou quatre mois pour lui permettre de partir honnĂȘtement (il compte pour cela sur ses parents Ă  BĂąle). Si Camp l'aime (comme il se flatte de le croire), il saura attendre quelques mois plutĂŽt que de prendre quelqu'un d'autre. S'il n'obtient pas son congĂ© pour octobre, il le prendra; son naturel et sa conscience l'empĂȘchent de rester plus longtemps oĂč il est Ă  prĂ©sent. Il donne sa parole Ă  JA de se trouver Ă  GenĂšve en octobre prochain.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Detmold

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

1812_134-1_ug68221_turrettini_file.jpg

page 2


1813_134-2_ug68222_turrettini_file.jpg