21 Lettres

Lettre 123 de Baux à Jean-Alphonse Turrettini

[Berlin (?)] av.31.12.1688 (?) [s.d.]

Il m'est bien doux

Baux se ressent, à Berlin, de la bonté de JA comme jadis à Genève; il sait que c'est grâce aux recommandations de celui-ci qu'il a été si bien accueilli par [Louis-Didier] de Pluviane. Il demande à son correspondant de continuer à le recommander, mais, pourtant, de modérer les louanges excessives qu'il fait à son égard. Il sera ainsi plus libre de faire son éloge sans être soupçonné de vouloir lui rendre la pareille. Il conseille à JA de commencer tôt son voyage pour ne pas le terminer trop tard...

page 1

0506_123-1-2_ug68197_turrettini_file.jpg

page 2


0507_123-3-4_ug68198_turrettini_file.jpg

Lettre 123 de Baux à Jean-Alphonse Turrettini

[Berlin (?)] av.31.12.1688 (?) [s.d.]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.B.15


Il m'est bien doux


Baux se ressent, à Berlin, de la bonté de JA comme jadis à Genève; il sait que c'est grâce aux recommandations de celui-ci qu'il a été si bien accueilli par [Louis-Didier] de Pluviane. Il demande à son correspondant de continuer à le recommander, mais, pourtant, de modérer les louanges excessives qu'il fait à son égard. Il sera ainsi plus libre de faire son éloge sans être soupçonné de vouloir lui rendre la pareille. Il conseille à JA de commencer tôt son voyage pour ne pas le terminer trop tard et d'éviter l'Allemagne où tout ce qui pourrait rendre un déplacement agréable est banni. La santé de Jurieu a été très gravement atteinte et son cerveau est complètement épuisé; c'est du moins ce qu'Abbadie lui a dit. Celui-ci aussi est actuellement malade, mais c'est peu de choses et son incommodité ne l'empêche pas de travailler à un ouvrage qu'il publiera bientôt contre les sociniens [Traité de la divinité], très nombreux dans ce pays. Le plan est grand et nouveau, voire trop nouveau au dire de l'auteur lui-même et s'il craint quelque chose c'est à ce propos-là. La deuxième édition de son Traité de la vérité de la religion chrétienne est déjà parue depuis quelque temps; parmi les additions, il y a les éclaircissements de quelques difficultés que [Jean] Le Clerc lui avait adressées. Il estime Le Clerc mais pense avoir satisfait à ses objections. Avant de partir pour sa députation, [Jean] Bernard, poussé par quelques zélés ou flatteurs qui l'ont convaincu qu'on était très édifié par ses prêches, fit assembler le Consistoire pour demander à remplir une des places vacantes. Puisque celui-ci répondit qu'il était content si l'Église l'était, Bernard, esprit de bonne foi, en a déduit qu'il aurait le poste à son retour.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Berlin

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

0506_123-1-2_ug68197_turrettini_file.jpg

page 2


0507_123-3-4_ug68198_turrettini_file.jpg