152 Lettres

Lettre 34 de Jean-Antoine Dautun à Jean-Alphonse Turrettini

Wangen an der Aare 31.07.1686 [21.07.1686]

quid dignum tanto

Dautun n'a vu aucun des livres dont lui parle JA, ni le Système de l'Église [de Jurieu] ni l'Accomplissement des prophéties [de Jurieu], même s'il avait entendu parler de ce dernier. Il partage entièrement le sentiment de JA; il voudrait que les théologiens ne traitassent que les matières dans lesquelles ils seraient assurés de réussir. À ce propos, Jurieu vient de donner une confirmation de la faiblesse humaine, comme Cicéron qui, ayant réussi dans la prose, crut qu'il en serait d...

page 1

1151_34-1-2_ug68059_turrettini_file.jpg

page 2


1152_34-3-4_ug68060_turrettini_file.jpg

Wangen an der Aare 31.07.1686 [21.07.1686]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.D.3


quid dignum tanto


Dautun n'a vu aucun des livres dont lui parle JA, ni le Système de l'Église [de Jurieu] ni l'Accomplissement des prophéties [de Jurieu], même s'il avait entendu parler de ce dernier. Il partage entièrement le sentiment de JA; il voudrait que les théologiens ne traitassent que les matières dans lesquelles ils seraient assurés de réussir. À ce propos, Jurieu vient de donner une confirmation de la faiblesse humaine, comme Cicéron qui, ayant réussi dans la prose, crut qu'il en serait de même pour les vers. Calvin fut bien plus sage, dont on dit que le meilleur commentaire qu'il ait fait sur l'Apocalypse fut de n'en avoir point fait. Jurieu a cru qu'il pouvait aisément expliquer les prophéties, sans prendre garde qu'il ne faut guère être moins prophète pour expliquer les prophéties que pour les faire. Le cas de Merlat est encore pire. Dautun est vraiment en colère contre lui car, si Jurieu ne risque que sa réputation, Merlat de son côté prépare les gens au catholicisme; que signifie sinon ce livre qu'il a écrit, dit-on, du droit des souverains? Si les protestants le croyaient, on chasserait de partout les pauvres réfugiés de France. S'il est difficile de respecter les gens qui ne nous prédisent que des malheurs quand on est déjà assez malheureux, il l'est d'autant plus de respecter ceux qui ne répandent que la fumée de leur cerveau. Ils s'exposent du reste à la censure des magistrats, comme Savonarole qui fit l'expérience qu'il ne fait pas bon être prophète contre sa patrie. Il vaut mieux s'en tenir aux promesses et aux menaces générales de la Parole de Dieu; si celles-ci ne convertissent point, on a de la peine à croire que les révélations de Merlat et de ses semblables puissent avoir un tel effet. Il ne faut pas essayer de savoir ce que Dieu nous réserve. Il n'a pas vu la continuation de Bayle [Nouvelles Lettres] dont JA lui parle; ce n'est pas que le bailli [Beat Fischer] soit un homme inculte mais il a peu de temps pour s'occuper des curiosités. Dautun a de la peine, tout comme JA, à croire que Bayle travaille seul; il peut avoir des amis qui lui épargnent une partie du travail. Il pense que c'est Bayle lui-même qui a fait la XXIe lettre du IIe tome de la première partie de la Critique générale; il a fait toutes les objections qui y sont contenues contre le mariage des ecclésiastiques catholiques. Il déduit cela de la conformité stylistique et du fait que, compte tenu de la faiblesse de l'argumentation, on peut dire que l'auteur a un peu trop méprisé son adversaire.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Wangen an der Aare

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

1151_34-1-2_ug68059_turrettini_file.jpg

page 2


1152_34-3-4_ug68060_turrettini_file.jpg