602 Lettres

Lettre 4868 de Auguste Trey  à Jean-Alphonse Turrettini

Berne 17.05.1736

J'ay bien eté rejoui

De Trey a été affligé d'apprendre la conduite de la personne dont JA lui parle [Michel Léger] qui a fait un tort irréparable à lui-même aussi bien qu'à sa famille. Il aurait dû se contenir dans les bornes que demandait son ministère. Il aurait été à souhaiter que son Mémoire n'eût jamais paru; on voit par tout ce qu'il dit qu'il est très impliqué dans ces affaires qui ont eu des suites si fâcheuses. De Trey souffre beaucoup quand on parle de lui parce qu'on le fait d'une manière fort désa...

page 1

01832_4868-1-2_ug73362_turrettini_file.jpg

page 2


01833_4868-3-4_ug73363_turrettini_file.jpg

Berne 17.05.1736


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.T.11-II


J'ay bien eté rejoui


De Trey a été affligé d'apprendre la conduite de la personne dont JA lui parle [Michel Léger] qui a fait un tort irréparable à lui-même aussi bien qu'à sa famille. Il aurait dû se contenir dans les bornes que demandait son ministère. Il aurait été à souhaiter que son Mémoire n'eût jamais paru; on voit par tout ce qu'il dit qu'il est très impliqué dans ces affaires qui ont eu des suites si fâcheuses. De Trey souffre beaucoup quand on parle de lui parce qu'on le fait d'une manière fort désavantageuse. Il n'a pas encore vu le nouveau mémoire de Trembley [Relation abrégée] mais il craint que cela n'engendre de nouveaux troubles. Il comprend que quand on est attaqué on veuille se défendre mais on ne peut pas le faire sans envenimer de nouveau les esprits; on n'aime pas être démasqué. [Marc-Michel] Bousquet n'est pas à Berne à présent; il reviendra la semaine prochaine. Il paraît que son affaire est en bonne voie puisqu'on est disposé à lui faire un fond de 20'000 francs dont il faut maintenant donner des cautions suffisantes. De Trey lui dira que JA le lui a recommandé. C'est Bousquet qui est l'auteur de l'avis du gazetier [Maucourant de Maurancourt] ; il avait reçu de Rome la nouvelle de la détention du célèbre jurisconsulte [Giannone] et avait prié le gazetier d'ajouter "on assure qu'on va imprimer" etc. De Trey est allé voir le gazetier et l'a prié de retrancher cela, ce qu'il a promis qu'il ferait dans la Gazette de samedi. Il se faisait un peu de peine à cause de Bousquet qui lui avait dit que [Charles-Guillaume Loys] de Bochat avait déjà traduit les quatre premiers volumes [Giannone, Histoire civile] ; mais de Trey lui a dit qu'il aurait bien le temps d'annoncer cela quand on saurait le sort de ce pauvre monsieur qu'il plaint véritablement. En effet la nouvelle pourrait lui faire du tort. De Trey a un nouveau collègue en la personne de Champrenaud qui a pris la place de [Béat-Louis] Roy, établi pasteur à Vullierens. Il y avait douze nommés qui ont fait leurs sermons d'épreuve. La commission qui devait les entendre était composée de quatre seigneurs du conseil avec le doyen, les deux professeurs en théologie et de Trey lui-même. Le nouvel élu semble être d'un bon commerce.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Berne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

01832_4868-1-2_ug73362_turrettini_file.jpg

page 2


01833_4868-3-4_ug73363_turrettini_file.jpg