602 Lettres

Lettre 4827 de Auguste Trey  à Jean-Alphonse Turrettini

Berne 15.12.1735

Je vous rend... de la bonté

De Trey remercie JA d'avoir eu la bonté de présenter son Sermon au prince [Friedrich II de Hesse-Kassel]. Il a lu avec un très grand plaisir et une très grande édification celui de son correspondant [Sermon, 1735]. Il a distribué lui-même, en compagnie de [Jacob] Vernet, les exemplaires destinés à quelques seigneurs. Son Excellence [Hieronymus d'Erlach (?)] l'a reçu directement et avec plaisir des mains de de Trey et il a dû oublier de le mentionner à JA. [Isaak] Steiger, Luternau...

page 1

01826_4827-1-2_ug73309_turrettini_file.jpg

page 2


01827_4827-3-4_ug73310_turrettini_file.jpg

Berne 15.12.1735


Lettre autographe, signée, adressée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.T.11-II

Budé, Lettres, III, p.354-356. Datée du 10.12.1735. Omissions et fautes de lecture.


Je vous rend... de la bonté


De Trey remercie JA d'avoir eu la bonté de présenter son Sermon au prince [Friedrich II de Hesse-Kassel]. Il a lu avec un très grand plaisir et une très grande édification celui de son correspondant [Sermon, 1735]. Il a distribué lui-même, en compagnie de [Jacob] Vernet, les exemplaires destinés à quelques seigneurs. Son Excellence [Hieronymus d'Erlach (?)] l'a reçu directement et avec plaisir des mains de de Trey et il a dû oublier de le mentionner à JA. [Isaak] Steiger, Luternau et [Emmanuel] Willading en ont aussi reçu un exemplaire chacun. De Trey est affligé des nouvelles qu'on reçoit de temps à autre sur le triste état de Genève. Steiger a raconté ce qui s'était passé lors du dernier Conseil où JA fit un excellent discours, écouté avec une grande attention. Le silence qui régnait fut interrompu lorsque JA fit l'éloge d'un digne magistrat [David Sartoris]. Il est très triste de voir comment on peut manquer de respect à une personne qui parle avec sagesse et dans un esprit rempli de zèle pour le bien public. Il sent tout le chagrin qui est celui de JA en ce moment, connaissant son amour pour la patrie et la pureté de ses intentions. Rien n'est plus affligeant que de voir des magistrats sages et éclairés gênés dans toutes leurs délibérations et un gouvernement qui ne peut plus agir librement. La réputation de la personne dont lui parle JA est très désavantageuse à Berne; il risque d'y avoir des suites fâcheuses et pour lui et pour sa famille. De Trey en est mortifié. Ce que LL.EE. ont ouï est désolant. On avait annoncé un mémoire mais il n'en a plus entendu parler. De Trey dit en confidence à JA ce qu'il sait de Faigaux le père [David]. Il est tombé dans deux attitudes opposées et également mauvaises: il a fait d'un côté le dévôt, le piétiste, en créant du désordre dans l'Église d'Yverdon où il était second ministre il y a plus de 28 ans; de l'autre, il a captivé des femmelettes. Il a fallu l'éloigner de cette Église et il a été par la suite ministre en différents endroits. À Nods, il n'a pas pu tenir à cause de sa mauvaise conduite, donnant dans les excès de la boisson. Dès lors il va de lieu en lieu. Cela fait un certain temps qu'il n'est pas venu à Berne où sa conduite est bien connue. Sa famille est misérable. C'est son orgueil d'abord et sa mauvaise conduite ensuite qui ont perdu une personne qui aurait pu être un grand homme. Il a vu avec plaisir dans la Gazette d'aujourd'hui l'annonce de la continuation de l'excellent ouvrage de JA sur la divinité de la religion [Vernet, Traité, V-VI, 1736] ; il fait ses compliments à Vernet et le prie de donner rapidement la suite.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Berne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

01826_4827-1-2_ug73309_turrettini_file.jpg

page 2


01827_4827-3-4_ug73310_turrettini_file.jpg