507 Lettres

Lettre 4606 de Jean-Pierre Crousaz  à Jean-Alphonse Turrettini

Laus[anne] 05.04.1734

Lorsque je receus

De Crousaz est rassuré quant à la santé de JA, malgré le changement de saison qui ne lui est jamais profitable. S'il avait été à GenÚve, il aurait pu bénéficier des dissertations et des disputes des deux illustres tenants [Jean-Louis III Calandrini et Gabriel Cramer]. Celles de Berne seront sûrement plus nombreuses mais, trÚs probablement, moins instructives; heureusement que [Barthélemy] Barnaud devrait y briller. Il faut seulement craindre que la maxime selon laquelle il ne faut pas disputer s...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00486_f058r_ug61583_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00486_f058v_ug61584_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00486_f059r_ug61585_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00486_f059v_ug61586_turrettini_file.jpg

Laus[anne] 05.04.1734


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 486 (f.58-59)


Lorsque je receus


De Crousaz est rassuré quant à la santé de JA, malgré le changement de saison qui ne lui est jamais profitable. S'il avait été à GenÚve, il aurait pu bénéficier des dissertations et des disputes des deux illustres tenants [Jean-Louis III Calandrini et Gabriel Cramer]. Celles de Berne seront sûrement plus nombreuses mais, trÚs probablement, moins instructives; heureusement que [Barthélemy] Barnaud devrait y briller. Il faut seulement craindre que la maxime selon laquelle il ne faut pas disputer sur les goûts ne s'étende jusque sur les disputes. La jeunesse aurait pourtant besoin de ministres qui forment son goût. La question sur les avantages qu'on a tirés de l'Amérique était des plus curieuses. Les pauvres américains n'y ont gagné ni pour le corps ni pour l'ùme et, sans compter le crime de l'usurpation, les chrétiens sont responsables d'y avoir rendu leur religion odieuse. Pour ce qui est des richesses qu'on en a tirées, c'est comme pour le don de la liberté, tout dépend de l'usage qu'on en fait. Le commerce n'a pas avantagé les ministres du Pays de Vaud dont la pension est restée celle de l'époque à laquelle on achetait avec un franc ce qu'on achÚte aujourd'hui avec un ducat.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Lausanne

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00486_f058r_ug61583_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00486_f058v_ug61584_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00486_f059r_ug61585_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00486_f059v_ug61586_turrettini_file.jpg