507 Lettres

Lettre 4605 de Auguste Trey  à Jean-Alphonse Turrettini

Berne 04.04.1734

Je vous suis trés obligé

De Trey remercie JA des nouvelles qu'il lui a envoyées de l'état de l'affaire de [Cyprien] Appia et des anciens ; il espère qu'ils seront bientôt libérés. Il a d'abord conjecturé qu'ils seraient accusés d'être les auteurs de cette débandade et en particulier de la sortie de quelques familles dont les chefs s'étaient faits catholiques et avaient reçu de l'argent des prêtres. Appia lui avait demandé une déclaration de Gos attestant qu'il n'avait pas été sollicité à sortir mais de Trey n'a pas pu l...

page 1

01763_4605-1-2_ug73001_turrettini_file.jpg

page 2


01764_4605-3-4_ug73002_turrettini_file.jpg

Berne 04.04.1734


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.T.11


Je vous suis trés obligé


De Trey remercie JA des nouvelles qu'il lui a envoyées de l'état de l'affaire de [Cyprien] Appia et des anciens ; il espère qu'ils seront bientôt libérés. Il a d'abord conjecturé qu'ils seraient accusés d'être les auteurs de cette débandade et en particulier de la sortie de quelques familles dont les chefs s'étaient faits catholiques et avaient reçu de l'argent des prêtres. Appia lui avait demandé une déclaration de Gos attestant qu'il n'avait pas été sollicité à sortir mais de Trey n'a pas pu la lui procurer puisque l'homme avait continué sa route pour la Hollande. De Trey a eu l'honneur de rencontrer [Alexandre (?)] de Maffé qui, venant de Zurich, apportait une lettre de LL.EE. de cette ville aux autorités bernoises, qu'il a remise à [Hieronymus] d'Erlach. Cela concerne le remboursement des grandes dépenses assumées par la Bourse italienne de Genève. On en parlera à la Diète. Il n'a pas eu l'impression que de Maffé ait parlé d'autre chose que de cela. Il se peut qu'il ait dit quelque chose à Durade avec qui il a fait la route. [Jacob] Vernet pourra le savoir par son oncle. Quant à lui, de Trey, il ne s'est aperçu de rien à Berne quoiqu'il ait eu l'occasion de parler à plusieurs Seigneurs des souscriptions genevoises. Cela aurait pu donc donner lieu de parler s'il y avait eu quelque chose. Il est bien triste qu'à un moment où l'on devrait gouter la paix sous la conduite de magistrats si sages et si désintéressés, certains cherchent à provoquer des troubles. LL. EE ont député le conseiller [Johann Rudolf] Thormann et [Gabriel de] Gross ancien bailli de Lausanne pour aller à La Neuveville apaiser le différend qui oppose le peuple aux magistrats: le premier se plaint des seconds et s'est emparé de la maison de ville. Le gouverneur de Neuchâtel [Froment] a avisé par courrier qu'il y avait des troupes françaises sur la frontière du pays. Le marquis de Neslé a répandu un mémoire avec ses prétentions sur la principauté mais on ne s'alarme pas de cela. De Trey a perdu un bon ami avec la mort du professeur Laufer; c'est une perte pour l'Académie de Berne.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Berne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

page 1

01763_4605-1-2_ug73001_turrettini_file.jpg

page 2


01764_4605-3-4_ug73002_turrettini_file.jpg