507 Lettres

Lettre 4604 de Jacob Perron à Jean-Alphonse Turrettini

Berne 04.04.1734

Il y a environ 2.

Il y a deux mois environ, Perron a dit au pasteur [Auguste] de Trey et au secrétaire Weber qu'il ne pouvait pas vivre et subvenir aux besoins de sa famille avec les 5 écus que LL.EE. lui ont accordés; il les a donc priés de demander pour lui une augmentation. Le Magistrat a fait quelques difficultés et a conseillé à Perron de s'adresser à Zurich puisqu'il a rendu service non seulement à Berne mais à tous les Cantons. Il s'est alors rendu à Zurich où il a transmis à [Friedrich Salomon] Ulrich, pa...

+ 4 pages

page 1

ms_fr_492_f044r_ug65257_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f044v_ug65258_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_492_f045_01_ug65259_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_492_f045_02_ug65260_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_492_f045_03_ug65261_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_492_f045_04_ug65262_turrettini_file.jpg

Lettre 4604 de Jacob Perron à Jean-Alphonse Turrettini

Berne 04.04.1734


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 492 (f.44-45)


Il y a environ 2.


Il y a deux mois environ, Perron a dit au pasteur [Auguste] de Trey et au secrétaire Weber qu'il ne pouvait pas vivre et subvenir aux besoins de sa famille avec les 5 écus que LL.EE. lui ont accordés; il les a donc priés de demander pour lui une augmentation. Le Magistrat a fait quelques difficultés et a conseillé à Perron de s'adresser à Zurich puisqu'il a rendu service non seulement à Berne mais à tous les Cantons. Il s'est alors rendu à Zurich où il a transmis à [Friedrich Salomon] Ulrich, pasteur de l'Église française, la lettre de de Trey et à Hirzel [III] celle de Weber pour qu'ils les fassent suivre aux seigneurs de la Chambre. Hirzel lui a aussi conseillé d'aller voir le trésorier Fries, président de la Chambre, qui voulait le voir. Celui-ci l'a exhorté à continuer de rendre les services qu'il a rendus aux Cantons; quant à la demande d'augmentation, il a dit qu'il fallait attendre les comptes que Berne devait incessamment envoyer à propos des dépenses occasionnées par les Vaudois et qu'à la suite de cet examen on déciderait pour son cas particulier. Un mois plus tard, et après que les députés de la Diète ont apporté les comptes, le directeur [Heinrich (?)] Schulthess de Zurich a dit au vice-bourgmestre [Johann Conrad (?)] de Muralt qu'il était étonnant qu'on n'ait jamais parlé de Perron après tous les services qu'il a rendus. Il a sollicité des lettres de recommandation auprès de LL.EE. de Berne et de JA lui-même. Perron est donc retourné à Berne et a fait sa demande aux seigneurs de la Haute Chambre qui ont répondu qu'il ne convenait pas qu'un État s'adresse à un autre État pour des pensions; en revanche on lui a délivré une attestation pour les services rendus aux expulsés du Piémont et de Pragelas et à LL.EE. Il a reçu cette lettre hier mais comme elle est en allemand il n'en connaît pas le contenu. Il la transmettra à Zurich. Il demande à JA une recommandation pour ce Canton où il est tout-puissant et où ses recommandations ont beaucoup de valeur pour que LL.EE. octroient à Perron 9 ou 10 livres par mois qui, ajoutées à la pension de Berne, lui permettrait de vivre heureusement. C'est sa femme [Marie I] qui lui remettra cette lettre et lui exposera le triste état dans lequel ils sombrent malgré toutes les économies qu'ils font.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Berne

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 4 pages

page 1

ms_fr_492_f044r_ug65257_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_492_f044v_ug65258_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_492_f045_01_ug65259_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_492_f045_02_ug65260_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_492_f045_03_ug65261_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_492_f045_04_ug65262_turrettini_file.jpg