507 Lettres

Lettre 4441 de Paul I Appia à Jean-Alphonse Turrettini

Villar 10.01.1733

Puisque c'est un devoir

Appia présente, en ce début d'année, ses vœux à JA dont la bonté à son égard le soutient au milieu de tous les chagrins qui l'affligent. L'accueil que lui a fait à Genève [Michel] Léger sent les apparences trompeuses; pendant qu'il lui parlait de paix, il lui portait des coups blessants dans le but d'entacher sa réputation et de le dénigrer aux yeux des bienfaiteurs. Avant de quitter Lausanne, le bailli [Karl Hackbrett] et le professeur [Jean-Jacques] Salchli lui ont promis que la pension dont j...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f062r_ug60381_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f062v_ug60382_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f063r_ug60383_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f063v_ug60384_turrettini_file.jpg

Villar 10.01.1733


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.62-63)


Puisque c'est un devoir


Appia présente, en ce début d'année, ses vœux à JA dont la bonté à son égard le soutient au milieu de tous les chagrins qui l'affligent. L'accueil que lui a fait à Genève [Michel] Léger sent les apparences trompeuses; pendant qu'il lui parlait de paix, il lui portait des coups blessants dans le but d'entacher sa réputation et de le dénigrer aux yeux des bienfaiteurs. Avant de quitter Lausanne, le bailli [Karl Hackbrett] et le professeur [Jean-Jacques] Salchli lui ont promis que la pension dont jouissait son fils cadet [Daniel-Joseph] serait du même montant que celle du jeune [Jacques-Henri] Léger, à savoir dix-huit pistoles par an. Or, depuis son départ, elle a été réduite de la moitié et il soupçonne que le dit monsieur a beaucoup de part dans l'affaire. Il a écrit au professeur Salchli pour demander la raison d'une telle décision; si celle-ci devait être confirmée, il ne saurait pas quoi faire puisqu'il n'a pas le moyen de financer la différence et il ne peut pas non plus faire revenir maintenant son fils. Il demande à JA d'écrire à [Georges] Polier [de Bottens]. Il a été en octobre à Turin et a reçu du comte [William Capel] d'Essex l'assurance qu'il protègerait les Églises vaudoises; c'est un homme très affable qui rend volontiers service et qui a du reste des ordres dans ce sens-là. Par la suite, Appia s'est rendu au Sénat visiter les prisonniers de la vallée de Saint-Martin. Il y en a deux qui ont changé de religion mais un troisième, qu'on appelle relaps, demeure ferme dans ses convictions; il lui a remis l'argent que JA lui avait fait parvenir par le biais de [Pierre] Barde. Au synode du mois de décembre tout s'est passé tranquillement et il y a eu peu de changements: [Henri-Scipion] Rostan, ministre à Rora, a été donné à Macel et Maneille; le ministre de Maneille [Paul-Joseph Appia] à Rora; [Paul] Reinaudin était modérateur, le frère d'Appia [Cyprien] adjoint et Reinaudin le fils [Jean-Jacques] secrétaire.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Villar

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f062r_ug60381_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f062v_ug60382_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f063r_ug60383_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f063v_ug60384_turrettini_file.jpg