69 Lettres

Lettre 3739 de Jacob Vernet à Jean-Alphonse Turrettini

[Paris] ?.01.1727 [s.d.]

L'embarras inévitable

Les nombreuses visites du jour de l'an ont empêché Vernet d'écrire plus tôt à JA pour lui présenter ses vœux, mais il sait que son correspondant connaît la sincérité de ses sentiments. Quand il pense à tout ce qui dépend de la santé de JA, tant pour le bien public que pour celui, particulier, de Vernet, elle lui apparaît comme la plus importante des choses. Il a écrit au syndic [Marc-Conrad] Trembley ce qui concerne l'affaire dont lui parle JA; son engagement le retient à Paris pour deux ou troi...

+ 1 pages

page 1

02224_3739-1_ug71567_turrettini_file.jpg

page 2


02225_3739-2-3_ug71568_turrettini_file.jpg

page 3

02226_3739-4_ug71569_turrettini_file.jpg

Lettre 3739 de Jacob Vernet à Jean-Alphonse Turrettini

[Paris] ?.01.1727 [s.d.]


Lettre autographe. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.V.1-II

Extrait dans Budé, Vie de Vernet, p.8.


L'embarras inévitable


Les nombreuses visites du jour de l'an ont empêché Vernet d'écrire plus tôt à JA pour lui présenter ses vœux, mais il sait que son correspondant connaît la sincérité de ses sentiments. Quand il pense à tout ce qui dépend de la santé de JA, tant pour le bien public que pour celui, particulier, de Vernet, elle lui apparaît comme la plus importante des choses. Il a écrit au syndic [Marc-Conrad] Trembley ce qui concerne l'affaire dont lui parle JA; son engagement le retient à Paris pour deux ou trois ans auprès de H[arenc II], avec qui il fera peut-être des voyages à l'étranger. Les liens qui le lient à sa charge sont ceux du devoir, de l'honneur et de la reconnaissance parce que l'éducation souffre de passer de main en main et, dans les circonstances où on se trouve dans ce pays, le changement est impossible. Il a recommencé ses études dès le fondement et il les terminera avec sa dernière leçon. Il fait aussi de grandes épargnes. Quant à l'avenir, il suivra volontiers les voies qu'on lui indiquera. Il pourra bien supporter que des gens plus jeunes que lui avancent à son préjudice mais il ne pourra pas facilement regagner l'avantage qu'ils auront sur lui de par le fait d'avoir exercé longtemps la profession. Il n'est en effet pas très doué pour cela: sa voix est basse, sa poitrine petite et son imagination froide. Après une longue inaction, il sera très difficile de rattraper le temps perdu. Et tout cela n'est pas de la fausse modestie. Son talent, s'il en a un, est d'enseigner une science humaine ou la religion par une méthode nette et simple, à la portée des jeunes gens. L'état actuel de l'Église de Genève lui semble demander qu'on s'attache plus qu'on ne le fait à l'instruction de la jeunesse à laquelle il faut donner des idées sages et saines. Une autre fois il ouvrira son cœur à JA sur tout ce qu'il entend de scandaleux à ce sujet. Pour le moment, JA voit bien qu'il n'est pas temps pour lui de demander quoi que ce soit comme place. Il a écrit la même chose à Trembley et à [Daniel] Le Clerc pour avoir aussi leur avis.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

02224_3739-1_ug71567_turrettini_file.jpg

page 2


02225_3739-2-3_ug71568_turrettini_file.jpg

page 3

02226_3739-4_ug71569_turrettini_file.jpg