507 Lettres

Lettre 3696 de Johann Baptista Ott à Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 16.10.1726

Tandem praeteritâ die

Le samedi 12 octobre, le fils [Hans Heinrich II] d'Ott est parti avec Johannes [IV] Escher comme compagnon de voyage. Ce dernier, qui avait passé l'année dernière à Genève, l'accompagnera jusqu'en Angleterre. Ils sont maintenant à Strasbourg où ils rencontreront un autre des fils d'Ott [Peter], qui y étudie la médecine. Pendant le peu de temps que son fils a passé à la maison, il n'a cessé de chanter les louanges de JA et de sa famille, en faisant état de toute sa reconnaissance à leur égard. Po...

+ 1 pages

page 1

00423_3696-1_ug71502_turrettini_file.jpg

page 2


00424_3696-2-3_ug71503_turrettini_file.jpg

page 3

00425_3696-4_ug71504_turrettini_file.jpg

Zurich 16.10.1726


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.O.4


Tandem praeteritâ die


Le samedi 12 octobre, le fils [Hans Heinrich II] d'Ott est parti avec Johannes [IV] Escher comme compagnon de voyage. Ce dernier, qui avait passé l'année dernière à Genève, l'accompagnera jusqu'en Angleterre. Ils sont maintenant à Strasbourg où ils rencontreront un autre des fils d'Ott [Peter], qui y étudie la médecine. Pendant le peu de temps que son fils a passé à la maison, il n'a cessé de chanter les louanges de JA et de sa famille, en faisant état de toute sa reconnaissance à leur égard. Pour ce qui concerne la tâche que lui avait donnée son fils, il a rédigé un petit mémoire concernant les lettres de Calvin conservées à Zurich qui a dû être envoyé par son fils lui-même à JA; il ne sait pas si le IIIe tome de Burnet [The History of the Réformation] contient des lettres de Calvin. À son tour, il demande à JA de lui faire savoir si on trouve à Genève des documents du même genre concernant Bullinger. Il se rallie au conseil que l'on a transmis pour lui à son fils concernant le projet d'édition de [Josèphe] Flavius: il ne s'étonne pas que l'opinion soit différente concernant la méthode de publication. Cela aurait été différent si Ott avait eu depuis le début un tel projet au lieu de faire le travail dans un but purement personnel et au milieu de mille occupations. Quant à donner une nouvelle édition de Josèphe, cela lui semble absurde après celles de Hudson [Oxonii, 1720] et de Haverkamp [Amstelodami, 1726]. Il estime plus judicieux de donner des morceaux choisis à partir d'extraits de quelqu'un d'autre plutôt que de faire lui-même la sélection.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Zurich

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 1 pages

page 1

00423_3696-1_ug71502_turrettini_file.jpg

page 2


00424_3696-2-3_ug71503_turrettini_file.jpg

page 3

00425_3696-4_ug71504_turrettini_file.jpg