262 Lettres

Lettre 3549 de Jean-Alphonse Turrettini à William Wake

Genève 20.10.1725

Je reçûs il y a

JA et [Jean-Frédéric I] Ostervald remercient Wake d'avoir recommandé l'affaire de la famille Rochegude à lord Townshend; le théologien de Neuchâtel s'affaiblit de jour en jour et a des incommodités dont les suites pourraient être fâcheuses. JA a remis à Heylin, un ministre anglais qui s'est trouvé à Genève avec sa femme et ses enfants pendant l'été, un paquet pour Wake; c'est un traité des lois faites contre les hérétiques [de Whitby], traduit de l'anglais et réimprimé à Genève avec diverses cor...

Lettre 3549 de Jean-Alphonse Turrettini à William Wake

Genève 20.10.1725


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Christ Church Library (Oxford), Arch. W. Epist.31 (198)


Je reçûs il y a


JA et [Jean-Frédéric I] Ostervald remercient Wake d'avoir recommandé l'affaire de la famille Rochegude à lord Townshend; le théologien de Neuchâtel s'affaiblit de jour en jour et a des incommodités dont les suites pourraient être fâcheuses. JA a remis à Heylin, un ministre anglais qui s'est trouvé à Genève avec sa femme et ses enfants pendant l'été, un paquet pour Wake; c'est un traité des lois faites contre les hérétiques [de Whitby], traduit de l'anglais et réimprimé à Genève avec diverses corrections par rapport à la précédente version française; c'est [Johann Jakob] Horner qui a pris l'initiative de promouvoir cette traduction. Il a aussi fait imprimer quelques autres bons livres. [Jean] Dassier, un graveur très habile de Genève, a fait une suite de médailles des principaux réformateurs et l'a dédiée à Wake. Heylin la lui présentera. Le même homme avait fait il y a deux ans des médailles des hommes illustres de France du siècle précédent que [Hans Heinrich II] Ott a emportées lors de l'un de ses voyages en Suisse. Ce sont de beaux ouvrages, en argent et en bronze, un peu sur le modèle de belles médailles du règne de Louis XIV qui se poursuivent jusqu'à aujourd'hui. JA envoie à Wake une lettre qu'il a obtenue d'Ostervald sur l'état du christianisme en Batavia; elle pourrait peut-être intéresser la Société pour la propagation de l'Évangile. Le missionnaire danois Ziegenbalgh et son compagnon [Gründler] ont travaillé avec beaucoup de zèle et de succès; on peut se demander si leurs successeurs [Schultze] en feront de même. Tant que Chamberlayne a été en vie, JA recevait régulièrement les relations que la Société fait imprimer mais, depuis sa mort, il n'a plus rien reçu. Il est heureux qu'[Antoine I] Maurice ait été admis dans la Société; cela ne pourra que renforcer les idées modérées qu'il professe actuellement et qu'il n'avait guère à l'époque où [Bénédict] Pictet, avec qui il était très lié, était en vie. Mais heureusement maintenant ils sont unanimes. JA espère que cet exemple adoucira les voisins. Il transcrit par la suite un extrait d'une lettre de Pfaff à qui [Daniel Ernst] Jablonski a écrit au sujet de la publication de l'Édit de Ratisbonne dans les terres du Brandebourg et de Hanovre. La nouvelle n'étant pas confirmée par ailleurs, on ne peut pas lui prêter foi. Ce qu'il y a de certain, c'est que la chose dépend des deux rois de Prusse [Friedrich Wilhelm I] et d'Angleterre [George I] et que ce serait un grand pas en avant vers la réunion générale. Il suffirait que les deux rois fissent connaître qu'ils approuvent qu'on communie ensemble. Ils pourraient inciter les autres princes à faire de même. JA est heureux qu'Ott soit maintenant en charge de la bibliothèque archiépiscopale à la place de Wilkins.

Adresse

[Angleterre]


Lieux

Émission

Genève

Réception

Angleterre

Conservation

Oxford


Cités dans la lettre