69 Lettres

Lettre 3481 de Jacob Vernet à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 23.03.1725

Si j'avois été informé

Vernet a remis il y a quelques temps à [Jean-Louis] Cramer, avant son départ, les livres qu'il avait achetés pour JA, à savoir les deux tomes de Bzovius [Bzowsky, Annales (?)] et les épîtres de Pierre Martyr [Anghiera, Opus epistolarum] ; il n'a en revanche pas trouvé les Remonstrances de l'évêque de Montpellier [Charles-Joachim Colbert] parce qu'elles ont été supprimées avec une très grande sévérité. Elles contiennent une relation exacte des disputes suscitées par le Formul...

+ 2 pages

page 1

02033_3481-1_ug71198_turrettini_file.jpg

page 2


02034_3481-2-3_ug71199_turrettini_file.jpg

page 3

02035_3481-4-5_ug71200_turrettini_file.jpg

page 4


02036_3481-6_ug71201_turrettini_file.jpg

Lettre 3481 de Jacob Vernet à Jean-Alphonse Turrettini

Paris 23.03.1725


Lettre autographe, signée. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (Genève), 1/Gd.V.1

Une phrase dans A. Rheinwald, "L'abbé Huber ou la psychologie d'une conversion", Genava, 5 (1927), p.95-96. Extraits dans Budé, Vie de Vernet, p.10, 15-16, 16-18.


Si j'avois été informé


Vernet a remis il y a quelques temps à [Jean-Louis] Cramer, avant son départ, les livres qu'il avait achetés pour JA, à savoir les deux tomes de Bzovius [Bzowsky, Annales (?)] et les épîtres de Pierre Martyr [Anghiera, Opus epistolarum] ; il n'a en revanche pas trouvé les Remonstrances de l'évêque de Montpellier [Charles-Joachim Colbert] parce qu'elles ont été supprimées avec une très grande sévérité. Elles contiennent une relation exacte des disputes suscitées par le Formulaire. Avec le nouveau pape [Benoît XIII] qui aspire au titre de pacificateur, cette querelle apparaît bien assoupie. Le peuple à Paris est convaincu que ce pontife n'est pas trop éloigné du jansénisme ni même de la Réformation. Une bonne femme à qui une dame religionnaire faisait du bien et à qui elle demandait si elle était bonne catholique répondit qu'on ne savait pas ce qu'ils allaient devenir depuis qu'on disait qu'on avait un pape huguenot. Certaines personnes ont même débité que le pontife aurait écrit au Consistoire de Genève pour offrir des moyens de réunion. Voudrait-il réunir deux qualités que Pallavicini regardait comme opposées, à savoir être un très bon ecclésiastique et un très bon pontife? On lui attribue le dessein de permettre la lecture de la Bible en langue vulgaire, ce qui, à croire ce que dit Leti de la Bible italienne de Sixte V [Vita di Sisto V], ne serait pas une nouveauté. Mais le père Le Long, qui a fait de grandes recherches sur ce sujet, assure que c'est une des nombreuses fables débitées par cet historien. Vernet a envoyé aussi à JA pour [Françoise] Perdriau un bréviaire et deux sacs de graines de petits pois. Il doit en revanche encore lui transmettre un exemplaire du Mémoire de l'abbé de Saint-Pierre que l'auteur destine à JA en témoignage de sa considération après la lecture des thèses de JA [Disputatio, pars prima-sexta, 1721-1724] dont il fait grand cas. Vernet lui en a promis un exemplaire; il faudrait que JA joigne la thèse sur la vérité de la religion judaïque qui manque à Vernet. Au sortir des mains de l'abbé, l'ouvrage de JA passera dans celles de Fontenelle qui l'a souhaité. Guiton n'a fait que le prêter sans pouvoir en jouir; on ne peut donc pas connaître son avis. Vernet est toujours très reconnaissant à JA d'avoir approuvé son dessein de le traduire; c'est en travaillant d'après les grands modèles qu'on réussit le mieux et il espère que par ce travail il pourra se remplir de l'esprit et des principes du destinataire. Il espère également que JA voudra bien revoir son ouvrage pour y donner une dernière main. Le morceau sur la nécessité de la révélation est fini et Vernet l'enverra à la première occasion; peut-être JA approuvera-t-il que Vernet réserve les réflexions "quibus via sternitur ad revelationis veritatem demonstrandam" pour une préface générale. Il espère que cela n'est pas abuser de la liberté que JA lui a donnée par condescendance. Vernet a tout intérêt à être bon copiste; on pourrait lui dire ce qu'on a dit au peintre Boullongne qui faisait d'excellentes copies de tableaux qu'il voulait faire croire être du Corrège: "faites toujours des Corrège et jamais des Boullogne"! Cette première traduction a engagé Vernet à faire des lectures très utiles sur le paganisme et sur la philosophie ancienne pour y ajouter quelques notes historiques. Il lui demande à ce propos quelques éclaircissements: il doute par exemple qu'on puisse accuser les stoïciens de nier la liberté et on peut même prouver le contraire du moment que, s'il est vrai qu'ils parlent du "fatum", il l'est tout aussi qu'ils en nient les conséquences et veulent le concilier avec la liberté. C'est la même chose avec les prédestinatiens rigides: peut-on leur imputer la négation de la liberté, bien que cela découle de leurs principes? Une lettre de Hambourg a appris à Vern"et que Wolf allait publier une bibliothèque critique des auteurs qui ont écrit sur la vérité de la religion chrétienne. JA est donc concerné par cela et il pourrait y trouver sa place. On annonce aussi une dissertation de Pfaff sur la succession épiscopale; elle est parvenue au père Le Courayer qui, après avoir agité la question de l'épiscopat, pourrait bien être engagé dans celle du presbytéranisme, en quoi il ne serait pas aussi favorable aux réformés qu'il l'est aux Anglais. Il paraît des Mémoires pour servir à l'histoire générale de l'Europe [de Robillard d'Avrigny] ; Vernet ne sait pas de quoi il s'agit. Les quatre premiers tomes de l'Histoire romaine du père Catrou paraîtront à Pâques. JA pourra trouver les autres nouveautés dans le Journal des sçavans. Il semble que les sermons du père oratorien [Mathieu] Hubert soient bons. Vernet a rencontré [Jean-Jacques II] Huber qui est maintenant abbé; il a de l'esprit comme un ange ou, pour mieux dire, comme un démon. Il fera sûrement son chemin, surtout avec la protection du cardinal de Rohan. Il parle très bien de sa famille et de sa patrie. Ficsor assiste Guiton comme vicaire; il a peu d'occupations et peu d'avantages. On aura bientôt une chapelle anglaise chez [Horatio] Walpole. Pyniot, chapelain d'[Alexandre Hume-Campbell] de Polwarth à Cambrai, est venu faire un petit tour; il n'oublie pas le privilège qu'il a eu de faire ses études sous JA. Vernet donne quelques renseignements sur des sommes payées à [Robert] Butini pour la Bibliothèque (à propos desquelles il a déjà écrit à [Samuel] Turrettini) et pour JA.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Paris

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

Ouvrages

Disputatio theologica de revelationis necessitate quam Deo auspice, sub præsidio D. Jo. Alph. Turrettini […] publice tuebitur Johannes Saracenus Genevensis respondens Disputatio theologica de veritate religionis christianæ, pars sexta quæ est de efficia christianismi, quam [...] præside Joh. Alph. Turrettino [...] publice defendet Jacobus Eynard Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis christianæ. Pars prima de præstantia doctrinæ quam [...] sub præsidio Joh. Alphonsi Turrettini publice tuebitur Jacobus Claparede Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis christianæ. Pars quarta quæ est de prophetiis, quam [...] præside Joh. Alph. Turrettino [...] publice defendet Horatius Benedictus Mallet Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis christianæ. Pars quinta quæ est de evangelii propagatione, quam [...] præside Joh. Alph. Turrettino [...] publice defendet Jacobus Vernet Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis christianæ. Pars secunda de charactere magistri et primorum præconum, quam [...] præside Joh. Alph. Turrettino [...] publice defendet Antonius Achard Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis christianæ. Pars tertia quæ est de miraculis, quam [...] præside Joh. Alph. Turrettino [...] publice tuebitur Ludovicus Tronchinus Genevensis Disputatio theologica de veritate religionis judaïcæ, quam [...] sub præsidio Joh. Alphonsi Turrettini [...] publicæ disquisitioni subjiciet Amadeus Lullin Genevensis Institutiones juris ecclesiastici Le Journal des sçavans [JS] Les très humbles remontrances de l'évêque de Montpellier au Roy, au sujet de l'arrêt du Conseil d'Etat de Sa Majesté, du 11 mars 1724 [1723], signifié le 27 du même mois, publié et affiché le 26 février de la présente année 1724 [2 mai 1724] Mémoire pour diminuer le nombre des procez Mémoires pour servir à l'histoire universelle de l'Europe depuis 1600 jusqu'en 1716 Opus epistolarum Theses theologicæ quibus ad demonstrandam revelationis veritatem via sternitur. Quas, Deo dante, sub præsidio Joh. Alphonsi Turrettini […] publice defendet Iacobus Theodorus Le Clerc Genevensis Traité de la vérité de la religion chrétienne Vita di Sisto V et Rouillé, Pierre-Julien, Histoire Romaine ➤ Lister (18)

+ 2 pages

page 1

02033_3481-1_ug71198_turrettini_file.jpg

page 2


02034_3481-2-3_ug71199_turrettini_file.jpg

page 3

02035_3481-4-5_ug71200_turrettini_file.jpg

page 4


02036_3481-6_ug71201_turrettini_file.jpg