507 Lettres

Lettre 3439 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

NeuchĂątel 09.12.1724

Je me disposois à

[François] Cartier partira mardi ou mercredi de la semaine prochaine; il ne peut pas encore fixer le jour exact puisque cela dĂ©pend du temps qu'il fait, or il est mauvais. Il devrait ĂȘtre Ă  GenĂšve vers la fin de la semaine; il serait parti plus tĂŽt s'il n'avait pas dĂ» faire deux sermons pour [Bernard] GĂ©lieu. Ostervald lui a dit que JA envisageait de retirer son fils du CollĂšge pour un certain temps mais il n'y a vu aucun inconvĂ©nient pour ce qui le concerne. Il est vrai, comme le dit JA dans un...

+ 6 pages

page 1

ms_fr_00490_f267r_ug64616_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f267v_ug64617_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f268r_ug64618_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f268v_ug64619_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00490_f269r_ug64620_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00490_f269v_ug64621_turrettini_file.jpg

page 7

ms_fr_00490_f270r_ug64622_turrettini_file.jpg

page 8


ms_fr_00490_f270v_ug64623_turrettini_file.jpg

NeuchĂątel 09.12.1724


Lettre autographe, adressée. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.267-270)

Budé, Lettres, III, p.160-164. Omissions.


Je me disposois à


[François] Cartier partira mardi ou mercredi de la semaine prochaine; il ne peut pas encore fixer le jour exact puisque cela dĂ©pend du temps qu'il fait, or il est mauvais. Il devrait ĂȘtre Ă  GenĂšve vers la fin de la semaine; il serait parti plus tĂŽt s'il n'avait pas dĂ» faire deux sermons pour [Bernard] GĂ©lieu. Ostervald lui a dit que JA envisageait de retirer son fils du CollĂšge pour un certain temps mais il n'y a vu aucun inconvĂ©nient pour ce qui le concerne. Il est vrai, comme le dit JA dans une de ses lettres, que son frĂšre cadet [Pierre] a quelque chose de plus mais, aprĂšs la premiĂšre lettre de JA, lorsqu'Ostervald proposa la chose aux deux, le plus jeune rĂ©pondit qu'il ne voulait pas sortir du pays; la proposition ne pouvait donc plus s'appliquer qu'Ă  l'aĂźnĂ©. Il s'agit de toute façon d'un garçon qui a bon cƓur, de la vertu, de l'honneur et beaucoup de qualitĂ©s. Ostervald s'est entretenu avec lui de ce que JA lui a marquĂ©, Ă  savoir qu'il ne faudra pas trop charger l'Ă©lĂšve mais raisonner beaucoup avec lui et lui rĂ©pĂ©ter les choses plusieurs fois. La rĂ©pĂ©tition semble du reste essentielle Ă  Ostervald pour les langues. Il faudra enfin que le jeune homme se fasse aimer de son Ă©lĂšve, tout en se faisant respecter. Mais JA pourra encore mieux le conseiller quand il le rencontrera. Ostervald a Ă©tĂ© frappĂ© du corollaire soutenu Ă  Berne sur la pratique de n'exclure personne de la sainte cĂšne. AprĂšs cela, on se dit rĂ©formĂ© et on crie contre le Concile de Constance. Le dĂ©cret sur le retranchement de la coupe n'est ni plus impie ni plus sacrilĂšge qu'un tel sentiment et il est mĂȘme moins dangereux pour le peuple. AprĂšs tout, celui-ci ne pĂ©rira pas parce qu'on lui a refusĂ© la coupe alors que des milliers de pĂ©cheurs pĂ©riront pour avoir communiĂ© dans un Ă©tat de faute. Ostervald aimerait bien savoir sous quel professeur a Ă©tĂ© soutenu ce beau corollaire. Il aimerait aussi savoir quel est ce professeur allemand qui a dit Ă  JA qu'Ostervald ne faisait que pleurer de ce dont il ne faut que rire, Ă  savoir le Dictionnaire de Bayle. À cela Ostervald rĂ©pond qu'il n'a jamais versĂ© de larmes sur cet ouvrage et qu'il n'est pas d'une nature pleureuse. Apparemment le ministre en question a dit que ce sont les rationalistes qui blĂąment Bayle mais cela montre bien de la prĂ©vention. Ostervald n'a jamais condamnĂ© Bayle pour ce motif mais Ă  cause du libertinage et des obscĂ©nitĂ©s qu'on trouve dans son ouvrage. Ostervald a beaucoup apprĂ©ciĂ© les thĂšses de JA [Disputatio, pars prima-secunda, 1724] que [David (?)] Pury lui a transmises. Les observations gĂ©nĂ©rales, au dĂ©but de la premiĂšre dispute, sont incomparables. GrĂące Ă  ces principes on peut rĂ©soudre bien des difficultĂ©s. Il a eu beaucoup de pensĂ©es sur ce travail mais il se limitera Ă  des remarques sur deux points en particulier. Le premier concerne la divinitĂ© de JĂ©sus-Christ et la trinitĂ©. Il craint que ce que JA dit ne satisfasse guĂšre la plupart des thĂ©ologiens et en particulier ceux qui sont prĂ©venus contre l'AcadĂ©mie de GenĂšve. L'expression "Theion ti" choquera Ă  coup sĂ»r et sera jugĂ©e trop faible. Il est vrai que par la suite JA parle avec des termes plus proches de l'Écriture mais il est de certaines gens qui se heurtent Ă  tout. C'est pourquoi Ostervald prĂ©fĂ©rerait que JA retirĂąt cette expression. Il pense comme lui mais il y a des esprits qui ne cherchent qu'Ă  critiquer et Ă  mordre. L'autre endroit concerne la mort du Christ et son sacrifice; ce que JA dit lĂ -dessus est trĂšs solide et Ostervald y souscrit entiĂšrement mais il pense que, pour enlever entiĂšrement le scandale que pourrait susciter l'idĂ©e de la mort du fils de Dieu, outre la satisfaction et le sacrifice, il faudrait ajouter ceci: que les hommes sont mortels et que le grand but de la religion est de leur donner l'espĂ©rance de l'immortalitĂ©. Le Christ est venu sur cette terre pour cela mais pour en assurer les hommes il ne s'est pas contentĂ© de leur promett"re ouvertement l'immortalitĂ© mais il est mort lui-mĂȘme comme eux, comme eux il a Ă©tĂ© enseveli et il est ressuscitĂ©. Sa rĂ©surrection est la preuve la plus forte que nous ayons de notre propre rĂ©surrection, si difficile Ă  croire. Vue dans cette perspective, la mort du Christ a toujours paru Ă  Ostervald infiniment digne de la bontĂ© et de la sagesse de Dieu. Si on presse cette considĂ©ration, elle nous fait comprendre pourquoi le Christ est mort d'une mort violente. Le fils d'Ostervald [Jean-Rodolphe II] est rentrĂ© Ă  BĂąle; sa santĂ© s'est un peu amĂ©liorĂ©e mais il aura encore besoin d'un vicaire [Jean-Henri Brun] jusqu'au printemps; alors il pourra aller Ă  PlombiĂšres.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 6 pages

page 1

ms_fr_00490_f267r_ug64616_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f267v_ug64617_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f268r_ug64618_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f268v_ug64619_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00490_f269r_ug64620_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00490_f269v_ug64621_turrettini_file.jpg

page 7

ms_fr_00490_f270r_ug64622_turrettini_file.jpg

page 8


ms_fr_00490_f270v_ug64623_turrettini_file.jpg