507 Lettres

Lettre 2704 de Christoph Balber à Jean-Alphonse Turrettini

Zurich 08.01.1717

Rerum quidem novarum

La seule nouveauté que Balber ait à communiquer à JA concerne deux Allemands, dont l'un est luthérien (Gruber) et l'autre réformé (Kleim). Se croyant inspirés par l'Esprit-Saint, ils avaient déjà provoqué des troubles six semaines auparavant et sont de retour depuis fin décembre. Après s'être tenus cois trois jours, pendant lesquels ils n'ont visité que l'oncle de Balber, [Hans Jakob II (?)]Schulthess, dont ils connaissent le fils [Heinrich (?)], le premier jour de l'an, ils ont remis aux domest...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f094r_ug60441_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f094v_ug60442_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f095r_ug60443_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f095v_ug60444_turrettini_file.jpg

Zurich 08.01.1717


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (L)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 484 (f.94-95)


Rerum quidem novarum


La seule nouveauté que Balber ait à communiquer à JA concerne deux Allemands, dont l'un est luthérien (Gruber) et l'autre réformé (Kleim). Se croyant inspirés par l'Esprit-Saint, ils avaient déjà provoqué des troubles six semaines auparavant et sont de retour depuis fin décembre. Après s'être tenus cois trois jours, pendant lesquels ils n'ont visité que l'oncle de Balber, [Hans Jakob II (?)]Schulthess, dont ils connaissent le fils [Heinrich (?)], le premier jour de l'an, ils ont remis aux domestiques du Consul, absent, un écrit dans lequel, au nom de Dieu, ils attaquaient durement le Magistrat et tous les hommes de son entourage. Ils affublaient ces gens-là des pires épithètes et condamnaient le culte en vigueur comme contraire au véritable esprit du christianisme. Le jour suivant Gruber a eu, dans la maison d'un noble, deux inspirations pendant lesquelles il a exhorté l'assistance à la plus grande piété, accompagnant ses mots d'une grande agitation corporelle. Le noble a alerté son pasteur et les deux Allemands ont comparu devant le Sénat par ordre du Consul lui-même; sans crainte ni fléchissement, ils ont répondu à toutes les questions et ont confirmé ce qui était contenu dans l'écrit adressé au Magistrat. Incarcérés par la suite, ils ont été jugés par le Petit Conseil; celui-ci, en dépit de l'opposition de neuf membres qui étaient favorables à des peines moins sévères, les a condamnés à être exposés au carcan, à être frappés avec des verges et à voir leurs écrits brûlés. Bien qu'ils aient refusé de prêter serment, ils ont été relâchés. Schultess et Herrliberger ont rejoint les inspirés à Ronneburg, où il y a environ soixante-dix hommes, en partie réformés et en partie luthériens. Balber pense que les lettres précédentes qu'il a envoyées à JA de même que celle pour Samuel Turrettini ont été interceptées, ce qui semble arriver souvent ces temps-ci.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Zurich

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00484_f094r_ug60441_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00484_f094v_ug60442_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00484_f095r_ug60443_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00484_f095v_ug60444_turrettini_file.jpg