507 Lettres

Lettre 2591 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

BĂąle 04.05.1715

Redux Ryhinerus tuam

À son retour Ă  BĂąle, [Peter] Ryhiner a chantĂ© les louanges de JA et a parlĂ© de la bienveillance dont il avait fait preuve Ă  son Ă©gard. JA ne perd pas d'occasion de montrer l'affection qu'il Ă©prouve Ă  l'Ă©gard de Werenfels alors que celui-ci n'a jamais l'opportunitĂ© de lui montrer sa gratitude. Il a Ă©tĂ© content du jugement positif que son ami a donnĂ© de son neveu. L'expĂ©diteur partage la douleur du Genevois Ă  l'occasion de la mort du prĂ©lat de Salisbury [Gilbert I Burnet]. Il ne doute pas qu'il re...

+ 2 pages

page 1

00024_2591-1-2_ug70263_turrettini_file.jpg

page 2


00025_2591-3-4_ug70264_turrettini_file.jpg

page 3

00026_2591-5_ug70265_turrettini_file.jpg

page 4


00027_2591-6_ug70266_turrettini_file.jpg

BĂąle 04.05.1715


Lettre autographe, signée, adressée. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.W.3-III

Hermanin, Werenfels, p.333-335, Hermanin date la lettre du 9 mai mais la collation avec d'autres lettres de Werenfels dans lesquelles paraissent les chiffres 4 et 9 permet d'Ă©tablir avec certitude que la lettre est du 4 mai.


Redux Ryhinerus tuam


À son retour Ă  BĂąle, [Peter] Ryhiner a chantĂ© les louanges de JA et a parlĂ© de la bienveillance dont il avait fait preuve Ă  son Ă©gard. JA ne perd pas d'occasion de montrer l'affection qu'il Ă©prouve Ă  l'Ă©gard de Werenfels alors que celui-ci n'a jamais l'opportunitĂ© de lui montrer sa gratitude. Il a Ă©tĂ© content du jugement positif que son ami a donnĂ© de son neveu. L'expĂ©diteur partage la douleur du Genevois Ă  l'occasion de la mort du prĂ©lat de Salisbury [Gilbert I Burnet]. Il ne doute pas qu'il recevra de [Rudolph ou Gerhard] Wetstein ce qui lui est destinĂ©, Ă  condition que l'imprimeur l'ait reçu. JA a peut-ĂȘtre entendu dire que celui-ci voulait Ă©courter la logomachie de Werenfels. ConseillĂ© par des amis, celui-ci lui a envoyĂ© certains autres Ă©crits d'argument philosophique pour qu'il ajoute ceux qu'il veut Ă  l'Ă©dition. Les amis avaient voulu que certains vers y soient ajoutĂ©s; et voilĂ  les inepties auxquelles se consacre Werenfels mais il a estimĂ© pouvoir faire usage de la libertĂ© poĂ©tique et a dit beaucoup de choses librement. Il a donc ajoutĂ© ces vers au paquet mais il ne sait pas si Wetstein les a imprimĂ©s [Dissertationum volumina duo, 1716]. Werenfels a rĂ©digĂ© l'ouvrage allemand que son neveu a traduit en français dans le but d'introduire l'opinion qu'il dĂ©fend auprĂšs des hommes politiques et pour que ceux-ci ne donnent pas une obĂ©issance aveugle aux zĂ©lotes locaux. Les orthodoxes bĂąlois dĂ©sirent par-dessus tout qu'on reçoive des lettres de Suisse qui recommandent l'orthodoxie. Cela ne peut arriver qu'Ă  condition qu'ailleurs les zĂ©lotes aient l'approbation des magistrats. Werenfels a trĂšs envie de voir JA et il sait que c'est rĂ©ciproque; mais il veut seulement lui parler, discuter avec lui et non pas se perdre dans des actes futiles de courtoisie et dans du temps passĂ© avec les autres. Il envoie ses salutations Ă  la femme de JA et au petit Marc. Il a l'espoir de voir [Jean-FrĂ©dĂ©ric I] Ostervald sous peu ici. Est-ce que cela ne tenterait pas JA? Werenfels offre Ă  JA le volume de ses sermons [BĂąle, 1715].

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

BĂąle

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

00024_2591-1-2_ug70263_turrettini_file.jpg

page 2


00025_2591-3-4_ug70264_turrettini_file.jpg

page 3

00026_2591-5_ug70265_turrettini_file.jpg

page 4


00027_2591-6_ug70266_turrettini_file.jpg