207 Lettres

Lettre 2480 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[NeuchĂątel] 21.03.1714

J'etois en peine

Ostervald a été content d'apprendre que JA a bien reçu les exemplaires de la Liturgie [Bùle, 1713] et qu'il se porte bien, comme du moins il en a déduit de sa lettre. Il a été affligé en revanche d'apprendre l'état dans lequel se trouve Ingrand, un des hommes qu'il estime le plus. Pour la Liturgie, Ostervald est sûr que peu de ministres en Hollande l'approuveront. On a fait aussi l'envoi en Angleterre, avec les Arguments et Réflexions que la Société avait demandés; d'autres exempla...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f042r_ug64166_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f042v_ug64167_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f043r_ug64168_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f043v_ug64169_turrettini_file.jpg

[NeuchĂątel] 21.03.1714


Lettre autographe. (F)
BibliothÚque de GenÚve, Ms fr 490 (f.42-43)

Gretillat, Ostervald, p.XXXVII-XXXVIII, n°74.


J'etois en peine


Ostervald a Ă©tĂ© content d'apprendre que JA a bien reçu les exemplaires de la Liturgie [BĂąle, 1713] et qu'il se porte bien, comme du moins il en a dĂ©duit de sa lettre. Il a Ă©tĂ© affligĂ© en revanche d'apprendre l'Ă©tat dans lequel se trouve Ingrand, un des hommes qu'il estime le plus. Pour la Liturgie, Ostervald est sĂ»r que peu de ministres en Hollande l'approuveront. On a fait aussi l'envoi en Angleterre, avec les Arguments et RĂ©flexions que la SociĂ©tĂ© avait demandĂ©s; d'autres exemplaires, qu'il enverra bientĂŽt, sont destinĂ©s Ă  plusieurs prĂ©lats, Ă  savoir l'archevĂȘque ce CantorbĂ©ry [Tenison], le bon Ă©vĂȘque de Worcester [William I Llyold], le docteur Lloyd son fils [William II], l'Ă©vĂȘque de Salisbury [Gilbert I Burnet], l'Ă©vĂȘque de Londres [John Robinson] et Chamberlayne. Entre temps il a Ă©crit une lettre Ă  chacun d'eux. Ce genre de dĂ©marches ne fait pas de mal. [Gabriel] Bergier et son nouveau collĂšgue [Louis-CĂ©sar] de Saussure semblent approuver la Liturgie. Ostervald a reçu de Berlin un paquet et une lettre pour JA qu'il enverra Ă  la premiĂšre occasion. Ostervald a appris qu'il aura sous peu des nouvelles de [Daniel Ernst] Jablonski qui lui apprendront comment le roi [Friedrich Wilhelm] a reçu la Liturgie. Ostervald partage l'avis de JA sur les affaires gĂ©nĂ©rales de la religion, qui sont trĂšs embrouillĂ©es; on risque, en Angleterre, d'avoir une situation pire qu'en 1688. Il croit que la paix entre l'empereur [Karl VI] et la France s'est faite parce qu'on a cru imminente la mort de la reine d'Angleterre [Anne Stuart]. Mais Dieu veille sur tout. La RĂ©formation ne saurait se maintenir si cela ne dĂ©pendait que des moyens humains, les rĂ©formĂ©s Ă©tant trop dĂ©sunis et trop corrompus. Il lui donne une petite liste de fautes de la Liturgie outre celles marquĂ©es dans les Errata.

Adresse

[GenĂšve]


Lieux

Émission

NeuchĂątel

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00490_f042r_ug64166_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00490_f042v_ug64167_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00490_f043r_ug64168_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00490_f043v_ug64169_turrettini_file.jpg