602 Lettres

Lettre 2350 de Jean-Antoine Dautun à Jean-Alphonse Turrettini

[Francfort] 25.02.1713

... quand le desir

Dautun va renseigner JA sur [Claude] Rivalier dont les défauts qu'on lui connaissait à l'avance et qui, pensait-on, s'en iraient avec le temps, se sont malheureusement affermis. Après s'être brouillé avec plusieurs personnes à cause de son caractère, il donna une prédication qui scandalisa l'assistance à tel point que le Consistoire assembla les principaux chefs de l'Église pour décider de la suite à donner à l'affaire. Les voix étaient partagées entre ceux qui voulaient qu'on le renvoyât et ceu...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00486_f387r_ug61879_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00486_f387v_ug61880_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00486_f388r_ug61881_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00486_f388v_ug61882_turrettini_file.jpg

[Francfort] 25.02.1713


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 486 (f.387-388)


... quand le desir


Dautun va renseigner JA sur [Claude] Rivalier dont les défauts qu'on lui connaissait à l'avance et qui, pensait-on, s'en iraient avec le temps, se sont malheureusement affermis. Après s'être brouillé avec plusieurs personnes à cause de son caractère, il donna une prédication qui scandalisa l'assistance à tel point que le Consistoire assembla les principaux chefs de l'Église pour décider de la suite à donner à l'affaire. Les voix étaient partagées entre ceux qui voulaient qu'on le renvoyât et ceux qui se contentaient d'une censure; ce fut ce dernier parti qui prévalut à une courte majorité. Ayant par la suite tenu des propos qui le firent soupçonner de socinianisme, il fut invité à s'expliquer dans une prédication, ce qu'il ne manquera probablement pas de faire. Le jeune homme est si peu du goût de la plupart des paroissiens qu'il n'y a pas d'apparence qu'il obtienne la survivance; puisqu'il l'a compris, il ne tardera pas à partir. C'est pourquoi Dautun a besoin d'un autre suffragant et demande à JA de s'intéresser discrètement à la question, rien d'officiel ne pouvant être fait tant que Rivalier sera là. Il faudrait un honnête homme, bon prédicateur, sage et modéré. Si une telle personne se présentait, Dautun n'hésiterait pas à lui donner sa fille [Louise] en mariage; elle a dix-neuf ans, un physique sans défauts et de bonnes inclinations; cela à condition naturellement que les deux se plaisent. Elle aura une bonne dot, qui permettrait au ministre de vivre assez aisément. La nouvelle de la mort du roi de Prusse [Friedrich I] a surpris tout le monde; même s'il n'avait pas toutes les qualités qu'on aurait pu souhaiter, il était en état de défendre le parti protestant, ce qui ne sera pas forcément le cas du jeune prince [Friedrich Wilhelm I], moins expérimenté et dont les passions sont moins tranquilles.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Francfort

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00486_f387r_ug61879_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00486_f387v_ug61880_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00486_f388r_ug61881_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00486_f388v_ug61882_turrettini_file.jpg