602 Lettres

Lettre 1909 de Gabriel Dumont à Jean-Alphonse Turrettini

Leipzig 12.06.1708

Quoy que je devrois

Dumont a distribué les six exemplaires de la dissertation de JA sur la réunion des protestants [De componendis] et lui rend compte des réactions que l'ouvrage a suscitées en Allemagne. Au moment où il a reçu le livre, Olearius avait déjà commencé à le réfuter dans sa harangue inaugurale; il avait reçu le texte d'un ami de Genève. Ittig, surintendant et professeur de théologie, dit sans détour que JA suppose ce qui est en question, à savoir que les articles qui séparent luthériens et réfor...

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00487_f035r_ug61991_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f035v_ug61992_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f036r_ug61993_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f036v_ug61994_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00487_f037_01_ug61995_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00487_f037_02_ug61996_turrettini_file.jpg

Leipzig 12.06.1708


Lettre autographe, signée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 487 (f.35-37)


Quoy que je devrois


Dumont a distribué les six exemplaires de la dissertation de JA sur la réunion des protestants [De componendis] et lui rend compte des réactions que l'ouvrage a suscitées en Allemagne. Au moment où il a reçu le livre, Olearius avait déjà commencé à le réfuter dans sa harangue inaugurale; il avait reçu le texte d'un ami de Genève. Ittig, surintendant et professeur de théologie, dit sans détour que JA suppose ce qui est en question, à savoir que les articles qui séparent luthériens et réformés ne touchent pas à des articles essentiels; il ajouta à propos de ce que JA disait sur le différend entre Luther et Érasme, que Dannhauer prétendait avoir montré que Luther avait changé d'avis avant sa mort. Il a demandé à Dumont comment les réformés considéraient les arminiens; quand Dumont a répondu que certains théologiens les appellaient des "fratres titubantes", il a accusé ces mêmes réformés d'être des sceptiques et a dit que c'était là un des caractères qu'il avait remarqué dans la harangue. Son collègue et antagoniste Rechenberg est infiniment plus traitable; il lui témoigna avoir eu beaucoup de plaisir à voir la manière judicieuse, abrégée et éloquente avec laquelle JA avait traité le problème. Il lui rapporta que Neuman, professeur de Wittenberg, avait écrit à l'un de ses amis que son université était la seule gardienne de l'orthodoxie, les autres donnant soit dans le piétisme, comme Halle et Jena, soit dans le calvinisme, comme Leipzig. Abicht, professeur d'hébreu, est aussi un modéré qui a admiré la beauté de la dissertation de JA, comme un des ministres du Conseil privé de Sa Majesté [Friedrich August II de Saxe]. Il dit qu'il espérait trouver les bons calvinistes au paradis, à quoi Dumont répliqua qu'il serait agréable de vivre en union sur la terre; Abicht se déclara d'accord avec lui. Pipping, prédicateur ordinaire dans le temple de Saint-Thomas et auteur de plusieurs dissertations, dont des additions aux vies des théologiens allemands, approuva le tour et le style de la dissertation mais fit des réserves sur le contenu; d'après lui, JA avait oublié de mentionner certains articles fondamentaux qui divisent les deux confessions, comme par exemple l'union mystique que les luthériens reconnaissent entre l'essence divine et le fidèle et qui fait que celui-ci participe de la nature de Dieu. À la suite d'une remarque de Dumont, il accusa les réformés de n'avoir pas assez de considération pour l'Écriture et trop pour la raison. On ne sait pas encore si Olearius obtiendra la permission d'imprimer sa harangue, puisque la Cour ne voit pas d'un bon œil ce genre d'écrits, qui entravent son projet d'attirer des réfugiés en Saxe. Il semble que la réaction d'Olearius ait été un moyen de dissiper les soupçons d'hétérodoxie qui pèsent sur lui. Dumont félicite enfin JA pour son mariage.

Adresse

[Genève]


Lieux

Émission

Leipzig

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 4 pages

page 1

ms_fr_00487_f035r_ug61991_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00487_f035v_ug61992_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00487_f036r_ug61993_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00487_f036v_ug61994_turrettini_file.jpg

page 5

ms_fr_00487_f037_01_ug61995_turrettini_file.jpg

page 6


ms_fr_00487_f037_02_ug61996_turrettini_file.jpg