172 Lettres

Lettre 1446 de Samuel Werenfels Ă  Jean-Alphonse Turrettini

BĂąle 10.11.1702

Accepi orationem tuam

Werenfels a reçu l'oraison [In obitum Gulielmi III, GenevĂŠ, 1702] que JA lui a fait parvenir par le biais de l'Écossais [Mac Gregory] qu'il avait recommandĂ©. Il transcrit quelques vers qu'il a composĂ© pour exprimer Ă  son ami toute son admiration pour cette Ɠuvre digne Ă  la fois de l'auteur et du dĂ©funt roi. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas lu quelque chose avec autant de plaisir. Il a vu dans ce panĂ©gyrique l'image de Guillaume mais il a vu aussi l'image de son cher Turrett...

page 1

02315_1446-1-2_ug69350_turrettini_file.jpg

page 2


02316_1446-3-4_ug69351_turrettini_file.jpg

BĂąle 10.11.1702


Lettre autographe, signée, adressée. (L)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Gd.W.3

Extrait dans Hermanin, Werenfels, p.190, n.41.


Accepi orationem tuam


Werenfels a reçu l'oraison [In obitum Gulielmi III, GenevĂŠ, 1702] que JA lui a fait parvenir par le biais de l'Écossais [Mac Gregory] qu'il avait recommandĂ©. Il transcrit quelques vers qu'il a composĂ© pour exprimer Ă  son ami toute son admiration pour cette Ɠuvre digne Ă  la fois de l'auteur et du dĂ©funt roi. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas lu quelque chose avec autant de plaisir. Il a vu dans ce panĂ©gyrique l'image de Guillaume mais il a vu aussi l'image de son cher Turrettini, son Ă©loquence authentique, pleine d'esprit, de douleur, de vĂ©ritĂ©. Il y a du jugement dans son Ɠuvre mais il y a aussi du sentiment et tout cela doit ĂȘtre dit. Mais assez de cet argument avec lequel Werenfels espĂšre ne pas avoir importuner son ami. Celui-ci devrait avoir reçu un exemplaire de sa Logomachie par Asperg, ami de Promnitz. JA a osĂ© envoyer ces inepties Ă  Fontenelle mais il se peut bien que cela ne contribue pas Ă  l'honneur de Werenfels. Il faut du reste fĂ©liciter JA d'entretenir un commerce littĂ©raire avec ce grand homme. Il a d'ailleurs rĂ©digĂ© un Ă©pigramme pour lui qu'il transcrit dans sa lettre. L'Écossais recommandĂ© par JA est donc revenu et frĂ©quente le CollĂšge; il ne sait pas par ailleurs ce qu'ils feront de lui. Werenfels enverra Ă  JA un exemplaire de l'Encomium d'Erasme qui est conservĂ© Ă  la BibliothĂšque de BĂąle avec certaines notes manuscrites. JA est sĂ»rement au courant des dĂ©mĂȘlĂ©s de leur ami de NeuchĂątel [Jean-FrĂ©dĂ©ric I Ostervald] avec les thĂ©ologiens de Berne. Il s'Ă©tonne que celui-ci ait envoyĂ© son livre Ă  un imprimeur bernois. Il lui avait suggĂ©rĂ©, s'il ne pouvait pas trouver un arrangement avec ses adversaires, de ne laisser dans le CatĂ©chisme que les choses relatives Ă  la morale et de supprimer celles relatives au dogme. De cette façon, son livre ne serait pas un nouveau catĂ©chisme mais un supplĂ©ment Ă  celui ordinairement reçu. Il ne sait pas comment ce conseil aura Ă©tĂ© accueilli et il n'a plus rien entendu au sujet de cette affaire depuis un certain temps. Du reste, certains Bernois ont trouvĂ© Ă  redire aussi Ă  l'Ă©pĂźtre de Werenfels sur la libertĂ© de conscience [Epistola de jure] qui a Ă©tĂ© par ailleurs approuvĂ©e par une grande partie des gens. Elle semble avoir mĂȘme profitĂ© Ă  des gens soupçonnĂ©s d'hĂ©rĂ©sie, leurs adversaires ayant Ă©tĂ© rendus plus modĂ©rĂ©s par cette lecture. Werenfels saisit toutes les occasions pour rappeler les thĂ©ologiens Ă  la modĂ©ration. Il y a beaucoup de tout cela dans la deuxiĂšme dissertation que Werenfels enverra Ă  JA au premier jour.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

BĂąle

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

02315_1446-1-2_ug69350_turrettini_file.jpg

page 2


02316_1446-3-4_ug69351_turrettini_file.jpg