448 Lettres

No d'inventaire Année Date de classement De/A Correspondant-e (Nom Prénom Dates) Nombre de scan(s)
1082 1697 02.07.1697 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1125 1697 27.12.1697 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1240 1699 04.04.1699 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1260 1699 25.11.1699 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1287 1700 09.06.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1305 1700 24.09.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1309 1700 01.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1310 1700 05.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1313 1700 29.10.1700 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1330 1701 19.03.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 8
1342 1701 29.06.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 2
1347 1701 23.07.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1362 1701 05.10.1701 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1380 1702 25.02.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1399 1702 10.05.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1420 1702 19.07.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1448 1702 15.11.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1449 1702 22.11.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 6
1453 1702 13.12.1702 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 4
1462 1703 24.01.1703 de Ostervald Jean-Frédéric I (1663-1747) 6

Lettre 1305 de Jean-Frédéric I Ostervald à Jean-Alphonse Turrettini

[Neuchâtel] 24.09.1700 [14.09.1700]

J'ay receu les deux

Ostervald a reçu les deux lettres non signées de JA avec ce qui les accompagnait. Il a parlé à l'imprimeur [Jacob Boyve (?)] sans dire d'où venait le manuscrit; il a accepté de le publier tout de suite mais il voudrait qu'on s'engage à ne pas le débiter dans le pays; il craint en effet des effets désastreux pour le débit des Psaumes nouveaux [Genève, 1700], si cela paraît dans le pays. Ses craintes ne sont pas tout à fait dénuées de fondement et non seulement sur le plan économique; il es...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f011r_ug63316_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f011v_ug63317_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f012r_ug63318_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f012v_ug63319_turrettini_file.jpg

[Neuchâtel] 24.09.1700 [14.09.1700]


Lettre autographe, adressée. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 489 (f.11-12)

Budé, Lettres, II, p.381-385.


J'ay receu les deux


Ostervald a reçu les deux lettres non signées de JA avec ce qui les accompagnait. Il a parlé à l'imprimeur [Jacob Boyve (?)] sans dire d'où venait le manuscrit; il a accepté de le publier tout de suite mais il voudrait qu'on s'engage à ne pas le débiter dans le pays; il craint en effet des effets désastreux pour le débit des Psaumes nouveaux [Genève, 1700], si cela paraît dans le pays. Ses craintes ne sont pas tout à fait dénuées de fondement et non seulement sur le plan économique; il est vrai qu'elle peut désabuser ceux qui s'opposent au nouveaux Psaumes mais elle n'aura de prise que sur les gens raisonnables et éclairés. Le commun peuple et les paysans des montagnes en particulier, qui sont très entêtés, ne seront pas persuadés par la force des raisons. Le seul fait qu'il existe des disputes et qu'un ministre fameux [Jurieu] condamne ces Psaumes les confirmera dans leur prévention. Ils disent haut et fort qu'on n'aurait pas dû se distinguer de Berne et certaines communautés s'opposent ouvertement au règlement de la Compagnie. Il y en a même une qui a fait dire au pasteur qu'elle refusait l'adoption des nouveaux Psaumes. Les gens de la campagne et de la montagne ont de la peine à s'adapter, alors que pour ceux de la ville il n'y a pas de problèmes. Voilà pourquoi il vaut mieux que le peuple ne sache pas qu'il y a des démêlés. Tout ce qu'Ostervald vient de dire ne concerne que Neuchâtel; parce que pour Genève, il faut qu'on se défende contre l'attaque publique de Jurieu. Il juge la lettre bonne et bien écrite, même s'il y a quelques endroits qui mériteraient d'être retouchés. Le début n'est pas assez grave et la citation de Molière ne convient pas à un tel sujet. De même, quand on dit, de façon très crue, que l'Église de Genève est aussi nationale qu'aucune autre et que rien ne l'engage à se conformer aux autres. Ostervald remercie enfin JA de l'avis qu'il lui donne au sujet de son livre. L[eemann] s'est vraiment acharné sur lui, racontant des mensonges, comme par exemple l'histoire des 40 exemplaires de Limborch [Theologia christiana] vendus dans le pays par un libraire de Berne. Il y a dû y en avoir au plus 20 exemplaires, dont au moins la moitié venue de Hollande et non de Berne. Il faut reconnaître que les théologiens sont des gens étranges et que Grotius n'avait pas tort de s'insurger contre les ministres. On parle d'introduire des hymnes chrétiens plutôt que de continuer à louer Dieu à la judaïque. Si Jurieu l'apprend, il en mourra. Il y a des ministres tellement attachés à celui-ci et à son orthodoxie que s'ils savaient qu'il combat les Psaumes nouveaux, ils en feraient de même.

Adresse

Genève


Lieux

Émission

Neuchâtel

Réception

Genève

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00489_f011r_ug63316_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00489_f011v_ug63317_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00489_f012r_ug63318_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00489_f012v_ug63319_turrettini_file.jpg