88 Lettres

Lettre 435 de Jean-Antoine Dautun à Jean-Alphonse Turrettini

Hambourg 23.05.1692

Je viens... de recevoir votre derniere

Dautun remercie pour tous les services qu'on lui a rendus au sujet de son affaire d'héritage. Il n'y a qu'à attendre avec patience la réponse de Nimègue; si celle-ci est négative, il s'en consolera d'autant plus facilement qu'il n'attendait plus rien de ce côté-là. Il a écrit à son frère aîné pour avoir ses livres. Divers marchands de la ville lui ont dit que cela était facile mais il craint que son frère n'ait peur de s'attirer des ennuis, notamment en cette période si difficile dans les Cévenn...

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00486_f301r_ug61711_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00486_f301v_ug61712_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00486_f302r_ug61713_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00486_f302v_ug61714_turrettini_file.jpg

Hambourg 23.05.1692


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Bibliothèque de Genève, Ms fr 486 (f.301-302)


Je viens... de recevoir votre derniere


Dautun remercie pour tous les services qu'on lui a rendus au sujet de son affaire d'héritage. Il n'y a qu'à attendre avec patience la réponse de Nimègue; si celle-ci est négative, il s'en consolera d'autant plus facilement qu'il n'attendait plus rien de ce côté-là. Il a écrit à son frère aîné pour avoir ses livres. Divers marchands de la ville lui ont dit que cela était facile mais il craint que son frère n'ait peur de s'attirer des ennuis, notamment en cette période si difficile dans les Cévennes. Pour ce qui concerne [Paul] L'Escot, [Théodore] Blanc lui a fait comprendre qu'il avait mal saisi et lui a dit qu'il ne savait pas à qui s'adresser pour la place de Stockholm; ce que Dautun suggère à JA est d'en parler à ses amis – Jurieu, [Jacques] Basnage ou [Friedrich] Spanheim – et de leur demander s'ils ont quelqu'un en Suède qui puisse proposer L'Escot pour ce ministère. L'inconvénient est qu'une affaire de ce genre demande quelques mois alors que JA est sur le point de partir. Dautun et ses collègues se sont entretenus longuement avec [Henri Basnage] de Beauval et il se peut qu'on résolve le conflit de l'Église sans aller à Berlin. De La Conseillère accepterait généreusement de prendre sa retraite et Dautun et [Antoine] Coulan participeraient financièrement pour une partie. Blanc n'a pas pu s'engager puisqu'il a donné sa parole pour Londres. Ils doivent encore se voir le lendemain pour boire un café. JA lui a fait un grand plaisir en lui apprenant qu'il payera ses dettes. Étant donnés les vents, ç'a été une chance que JA ne soit pas encore parti. Le ministre du prince [Friedrich (?)] de Holstein a pris la peine de venir le saluer. La nouvelle relative au cousin de JA [André Turrettini] l'afflige, notamment à cause du chagrin que cela cause aux parents de JA, mais, quant à l'honnêteté de la belle [Pauline de L'Espinasse], Dautun croit qu'on n'en doit pas douter.

Adresse

Amsterdam


Lieux

Émission

Hambourg

Réception

Amsterdam

Conservation

Genève


Cités dans la lettre

+ 2 pages

page 1

ms_fr_00486_f301r_ug61711_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00486_f301v_ug61712_turrettini_file.jpg

page 3

ms_fr_00486_f302r_ug61713_turrettini_file.jpg

page 4


ms_fr_00486_f302v_ug61714_turrettini_file.jpg