262 Lettres

Lettre 260 de Renée Diodati à Jean-Alphonse Turrettini

[GenĂšve] 10.07.1691 [s.d.]

puis qu'on me laisse

La santĂ© de RenĂ©e Diodati est toujours chancelante et ses mains tremblent. On nĂ©gocie le mariage d'[Anne] de Pellissari avec le capitaine [Charles de Chandieu] de Villar et on planifie mĂȘme celui du frĂšre du capitaine [Paul] avec la filleule de RenĂ©e Diodati [RenĂ©e Burlamaqui (?)] qui a grandi et est fort raisonnable; or, la mĂšre [Eve Burlamaqui (?)] de celle-ci ne veut pas songer au mariage de sa fille avant deux ans. Que JA pense sĂ©rieusement s'il ne serait pas d'humeur Ă  ĂȘtre le rival du cava...

page 1

ms_fr_00483_f213r_ug60263_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00483_f213v_ug60264_turrettini_file.jpg

[GenĂšve] 10.07.1691 [s.d.]


Lettre autographe, signée, [adressée]. Inédite. (F)
BibliothĂšque de GenĂšve, Ms fr 483 (f.213)


puis qu'on me laisse


La santĂ© de RenĂ©e Diodati est toujours chancelante et ses mains tremblent. On nĂ©gocie le mariage d'[Anne] de Pellissari avec le capitaine [Charles de Chandieu] de Villar et on planifie mĂȘme celui du frĂšre du capitaine [Paul] avec la filleule de RenĂ©e Diodati [RenĂ©e Burlamaqui (?)] qui a grandi et est fort raisonnable; or, la mĂšre [Eve Burlamaqui (?)] de celle-ci ne veut pas songer au mariage de sa fille avant deux ans. Que JA pense sĂ©rieusement s'il ne serait pas d'humeur Ă  ĂȘtre le rival du cavalier parce que, dans ce cas, on ferait valoir le droit de la marraine. L'expĂ©ditrice attend une rĂ©ponse sĂ©rieuse car elle ne plaisante pas tout Ă  fait.

Adresse

[Leyde]


Lieux

Émission

GenĂšve

RĂ©ception

Leyde

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

ms_fr_00483_f213r_ug60263_turrettini_file.jpg

page 2


ms_fr_00483_f213v_ug60264_turrettini_file.jpg