88 Lettres

Lettre 207 de Jean-Alphonse Turrettini à Bénédict II Turrettini

Amsterdam 02.04.1691 [23.03/02.04.1691]

Je vous ecris encor de chés Mons. Got

JA est toujours Ă  Amsterdam chez le si prĂ©venant [Pierre I] Got. Son dĂ©part ne doit avoir lieu que le lendemain. Il a fait diffĂ©rentes rencontres Ă  Amsterdam et a appris qu'il ne faudrait pas trop compter sur les intĂ©rĂȘts des obligations dĂ©tenues par la famille en Hollande, car ils sont presque tous absorbĂ©s par les impĂŽts. Dimanche, JA a communiĂ© avec les wallons et entendu trois prĂ©dications, dont l'une, pas trĂšs satisfaisante, donnĂ©e par [Jean] Bernard; on a eu de la peine Ă  l'entendre mais c...

page 1

gray00264_207_1-4_ug73540_turrettini_file.jpg

page 2


gray00265_207_2-3_ug73541_turrettini_file.jpg

Amsterdam 02.04.1691 [23.03/02.04.1691]


Lettre autographe, signée, adressée. Inédite. (F)
Archives de la Fondation Turrettini (GenĂšve), 1/Ea.5.7


Je vous ecris encor de chés Mons. Got


JA est toujours Ă  Amsterdam chez le si prĂ©venant [Pierre I] Got. Son dĂ©part ne doit avoir lieu que le lendemain. Il a fait diffĂ©rentes rencontres Ă  Amsterdam et a appris qu'il ne faudrait pas trop compter sur les intĂ©rĂȘts des obligations dĂ©tenues par la famille en Hollande, car ils sont presque tous absorbĂ©s par les impĂŽts. Dimanche, JA a communiĂ© avec les wallons et entendu trois prĂ©dications, dont l'une, pas trĂšs satisfaisante, donnĂ©e par [Jean] Bernard; on a eu de la peine Ă  l'entendre mais ce qu'on a saisi n'a pas fait trop regretter ce qu'on a perdu. Pourtant, s'il faut l'en croire, il est trĂšs apprĂ©ciĂ© de la reine d'Angleterre [Marie II]. JA ne sait pas encore comment organiser son sĂ©jour hollandais, l'AcadĂ©mie de Leyde n'Ă©tant plus trĂšs rĂ©putĂ©e. Les gens les plus intĂ©ressants sont Ă  Rotterdam ou Ă  Amsterdam oĂč il pourrait frĂ©quenter des juifs pour lire la Bible et les rabbins. Il s'est dĂ©jĂ  rendu samedi Ă  la synagogue. [Jean-Antoine] Dautun cherche une place Ă  Londres, n'ayant pas de possibilitĂ©s en Hollande oĂč les pasteurs rĂ©fugiĂ©s abondent. Il a rencontrĂ© [Henri Basnage] de Beauval qui est un homme trĂšs agrĂ©able et avec qui il rentrera Ă  Leyde. JA commence Ă  connaĂźtre les monnaies et leur valeur. Il se rend presque tous les jours Ă  la Bourse et prend plaisir Ă  y voir tous les marchands faire leurs affaires. [Pierre (?)] Franconis, qui s'y rend aussi quotidiennement, n'a pu mener Ă  bien ses projets d'acquisition d'Ă©piceries et autres drogues car il les trouve trop chĂšres. Si la balle de JA tarde encore, comme on le lui fait craindre, il ne pourra pas entrer Ă  l'AcadĂ©mie, oĂč il faut porter un habit noir. Il a avec lui les instruments de mathĂ©matique achetĂ©s Ă  Paris. Il s'excuse si sa lettre est dĂ©cousue mais il est tout le temps dĂ©rangĂ©. La ville et les gens le sollicitent si bien et sans cesse qu'il en est tout Ă©tourdi. Le bruit court que Mons a Ă©tĂ© pris.

Adresse

GenĂšve


Lieux

Émission

Amsterdam

RĂ©ception

GenĂšve

Conservation

GenĂšve


Cités dans la lettre

page 1

gray00264_207_1-4_ug73540_turrettini_file.jpg

page 2


gray00265_207_2-3_ug73541_turrettini_file.jpg